« Ecole et cinéma 92″ Le garçon et le monde

enfantmonde-affiche-bresil2 On ne peut pas raconter un dessin animé.                                                                     C’est comme une orange,                                                                                                 on ne peut pas raconter une orange :                                                                                on peut l’éplucher, la manger, et c’est tout.                                                                Jacques Prévert dans Le roi et l’oiseau de Jean-Pierre Pagliano, Éditions Belin, 2012

 Projection-conférence :                                                                                                   Le garçon et le monde de Alê Abreu, 2013                                                                           Co-animée avec Marc Laugenie                                                                                   Cinéma Jean Vigo de Gennevilliers                                                                                       Samedi 8 décembre 2018                                                                                                 Cinéma Le Rex de Châtenay-Malabry                                                                                   Samedi 12 janvier 2019

Documents à télécharger : Pour aller plus loinCaméra-subjectiveLes machines musiciennesDe la cueillette du coton..., Un collage de textures …

Ciné concert Le Garçon et le Monde, GEM, 2005

Machines musicales de Jean Tinguely

Canto latino de Milton Nascimento, 1970

Et aussi Levantados do Chão de Chico Buarque et Milton Nascimento, Assentamento, Brejo da Cruz et Fantasia  de Chico Buarque.

Brazil : songs of protest de Zelia Barbosa, 1969

« L’homme qui plantait des arbres », Enfances au cinéma

FFB+10« L’arbre m’abrite, me nourrit, me soigne, enrichit et retient ma terre, absorbe le gaz carbonique, accueille cette odeur de fleur ou d’animal qui m’intrigue… Et comme pour s’excuser de ne pas m’en donner assez, l’arbre m’offre l’envie de ramasser, à ses pieds, quelques brindilles de poésie :                                                                                                                                    Un homme a planté il y a dix mille nuits                                                                                l’arbre contre lequel aujourd’hui je m’appuie.                                                                                   Alain Serres, Je serai les yeux de la terre, Rue du monde, 2007

Projection-conférence :                                                                                            Studio des Ursulines, Paris                                                                                                     Mardi 4 décembre 2018

Document accompagnant la conférence : pour aller plus loin

crac

Crac, Frédéric Back, 1981

Documents à télécharger : famillemoyens de locomotionchaisechansons et musiques traditionnellespeintres québécois

La légende du canot d’écorce, Robert Doucet, 1996

Paysage

L’homme qui plantait des arbres, Frédéric Back, 1987

Documents à télécharger : métamorphose d’un paysagemétamorphose d’un paysage (2)textes de Giono

L’impact de la déforestation (expérience) :

Le chêne et le roseau, Laureline Lavandier, 2007

Et aussi « Il était une fois un arbre », France Culture, 1998

Carte blanche aux médiathèques de l’AP-HP

IMG_7276 Médiathèque de l’hôpital Robert Debré                                                                           Mardi 20 novembre 2018

J’écris des livres pour enfants, pour adultes, je mets en scène des films, du théâtre et j’y trouve mon compte. C’est une manière qui ne m’aide pas toujours à aboutir artistiquement mes projets, et en même temps c’est ma manière, je l’assume et elle me plaît assez.                           Christophe Honoré, Secrets d’auteurs, La revue des livres pour enfants, page 86

Dans tous mes livres jeunesse comme dans mes films, je lie des évènements personnels mais ça ne veut pas dire pour autant qu’ils soient autobiographiques, ce sont vraiment des fictions.                                                                                                                                                Christophe Honoré, Le cinéma nous inachève, page 130, Le bord de l’eau, 2014

Dans le cadre de la carte blanche organisée par les 18 médiathèques des hôpitaux de Paris tout au long du mois de novembre, j’ai participé au club lecteur Liradebré en présentant une sélection de livres et de films de l’écrivain-cinéaste Christophe Honoré. Un grand merci à Malika et au personnel de l’hôpital pour leur accueil.

IMG_7274

princesse

sophieIMG_7279 Littérature et cinéma : aller-retour, Transversales, 2014                                                           Gilles Taurand parle de son travail de scénariste avec Christophe Honoré, 40’43

Christian Lacroix s’empare à son tour de La Princesse de Clèves !

G00900

« Mon premier cinéma » 2018-2019

mon premier cinéma« Je détourne le réel dans l’imaginaire sans jamais l’atteindre. »                                                                                            Anne Herbauts, Une chaise, des livres, un arbre

Projection-conférence :                                                                                               Studio des Ursulines                                                                                                     Mardi 6 novembre 2018

Document accompagnant la conférence : Pour aller plus loin…

GP & pp

Les nouvelles aventures de Gros-Pois & Petit-Point, Uzi et Lotta Geffenblad, 2015

Documents à télécharger : Les intermèdesLa recette du painCadrages et angles de vue

L'enfant au Grelot

L’enfant au grelot de Jacques-Rémy Girerd, 1998

Documents à télécharger : « Etre né sous une bonne étoile »Les registres d’imagesPlan subjectif

La balade...

La balade de Babouchka, Les films du préau, 2012

Documents à télécharger : La RussieEchelle des plansLes expressionsLa profondeur du champQui est le roi des animaux ?MémoryLa culture russe

« Les enfants d’abord !  » au Jeu de Paume 16

IMG_6515

“The camera is a great teacher, and the more people use it the more aware they become of the possibilities of the visual world.” « L’appareil photo est un excellent professeur et plus les gens l’utilisent plus ils deviennent conscients des moyens du monde visuel. »                                                                         Dorothea Lange, dossier pédagogique du musée d’Oakland

2018_DorotheaLange-02

« Dorothea Lange au Texas sur les Plaines », Paul S. Taylor, vers 1935

Le nouvel atelier des Enfants d’abord ! invite les enfants à porter un regard photographique sur les visiteurs du Jeu de Paume par la réalisation de portraits de « regardeurs-regardés ».

1ter

Les enfants commencent par découvrir une sélection d’oeuvres.

2bis

Changement de posture !

3bis

Une mise en abyme des regards…

4bis

Photographier mais aussi prendre des notes !

4 bis

Composer son portfolio numérique.

 Deux autres dates : 24 novembre 2018 et 26 janvier 2019

« Ma première séance » 2018-2019

a2_portrait_2s_crf

Jolie métaphore de la programmation de cette année …                                                         » … une forme dont la partie haute, en toit, est protectrice et celle inférieure, en coque de bateau, représente l’aventure… »                                                                                                                                     Elzbieta, L’enfance est la partie mystérieuse de l’humanité

Projection-conférence :                                                                                           Magic Cinéma à Bobigny                                                                                         Mercredi 17 octobre 2018

drôle de maisons

« Drôles de maisons », programme de 4 courts métrages en partenariat avec l’Agence du court métrage

Documents à télécharger : bibliographieImages séquentielles : une maisoncadrages et angles de vue : le petit bonhomme de pocheKim : le petit bonhomme de pocheJeu de mémoire : le petit bonhomme de pocheDe « drôles de maisons » …

A la découverte du monde

« À la découverte du monde », programme de 5 courts métrages distribué par KMBO 

Documents à télécharger : bibliographiele cadre de l’image : Fred et Anabeldu livre au film : Fred et AnabelStratégies face à un prédateur : l’oiseau et la chenille,  images séquentielles : monsieur Philodendronles émotions : monsieur Philodendrondu livre au film : monsieur Philodendronpoints de vue : les fruits des nuages

Et pour le plaisir ! Day and Night de Teddy Nexton, 2010

Day and Night, Teddy Newton, 2010

« Ecole et cinéma 92″ Les burlesques

arrière plan

« Charlot fait une cure (The cure) « , Charles Chaplin, 1917

 » Sommes décidés à vous citer en justice pour douleurs intercostales dues à hilarité excessive : avons vu The Cure. Télégramme reçu par Chaplin envoyé par Marie Pickford et Douglas Fairbanks. »                                                                                                                    Le cinéma comique américain, Tarte à la crème et coups de pied aux fesses, vol 1, Enrico Giacovelli, Gremese, 2012, page 74

Projection-conférence :                                                                                          Charlot fait une cure, Charles Chaplin, 1917                                                                  Malec forgeron, Buster Keaton, 1922                                                                              Pour épater les poules, Charles R. Bowers, 1925                                                   Cinéma Le Rex de Châtenay-Malabry                                                                        Samedi 6 octobre 2018                                                                                     Cinéma Jean Vigo de Gennevilliers                                                                            Samedi 13 octobre 2018

Documents accompagnant la conférence : biblio-sitographiephotogrammes de présentation

profondeur de champ

« Charlot fait une cure », Charles Chaplin, 1917

À télécharger : Doc1, une chute attenduedoc2, quiproquo autour d’une tasse de thé

gag de la fenêtre...

« Malec forgeron », Buster Keaton, 1922

À télécharger : doc3, l’art du contraste

roue

« Pour épater les poules », Charles R. Bowers, 1925

À télécharger : doc4, les objets détournésLes cartons et le fil narratif

Pour comparer les machines à oeufs de Keaton et Bowers !

Du côté des Arts plastiques : machines et détournements d’objets

Le cours des choses

 » Le cours des choses Der lauf der Dinge) » de Peter Fischli et David Weiss, 1987

L’adaptation d’albums jeunesse au cinéma

IMG_6298Formation : L’adaptation d’albums jeunesse au cinéma                                              Avec l’association Images en Bibliothèques                                                      Bibliothèque départementale de Seine et Marne                                                  Jeudi 4 octobre 2018

Document accompagnant la formation : Sources et ressources

On ne peut pas adapter un livre si on n’a pas été touché, et une oeuvre ne peut pas vous toucher si vous ne l’avez pas rencontré violemment dans la vie parce que vous aviez au moins la moitié des expériences en commun avec le bonhomme… On ne peut pas faire des choses qui deviennent formes et matières audiovisuelles, si ce n’est le fruit de vos propres expériences.                                                                                                                                                                              Jean-Marie Straub, Les Inrockuptibles, 12 février 1997

IMG_6474

En rechâchant de Jean-Marie Straub et Danièle Huillet, 1982

Marguerite Duras et le petit François, Dim Dam Dom, 30 avril 1965

Un grand bravo aux bibliothécaires de la formation qui nous ont fait découvrir des adaptations littéraires et cinématographiques de haut vol du conte du Petit Chaperon Rouge !

Merci à Fanny Fageon d’avoir recueilli et mis en page les propositions de ses collègues :     Le petit chaperon rouge et ses adaptations

Adolfo Serra

« Chaperon Rouge » Adolpho Serra… Recherches graphiques autour de la métamorphose du loup en forêt ou d’une forêt en loup…

Jalbert

« Dans les yeux » Philippe Jalbert. L’histoire se construit à partir des vues subjectives des deux personnages principaux, un régal d’inventions !

Un court métrage animé Le Petit Chaperon Noir du réalisateur polonais Piotr Dumala propose une version adulte où dévoration et sexualité ne sont pas éludées. A découvrir !