« Wallace et Gromit » au Sélect d’Antony

Wallace et Gromit, coeurs à modeler

Wallace et Gromit, coeurs à modeler

Après Wallace et Gromit : les Inventuriers, Folimage s’associe à nouveau au studio Aardman pour nous présenter Rasé de près et Un sacré pétrin.

rasé de près

« Rasé de près » de Nick Park, 1995

sacré pétrin

« Un sacré pétrin » de Nick Park, 2008

Coeurs à modeler, coeurs à prendre, coeur qui bat la chamade, coeur brisé…                Les histoires d’amour se terminent bien à Antony !

La lanterne magique et l’art de la projection

F&A2Au troisième trimestre, les classes inscrites dans le dispositif Ma Première Séance assisteront à un spectacle de lanterne magique imaginée spécialement pour les tout-petits par la technicienne et historienne Anne Gourdet Marès. Afin d’aider les enseignants à préparer la découverte de ce spectacle une conférence illustrée leur a été proposée : des ombres projetées au théâtre optique. Une belle occasion de partager ma passion des objets du pré-cinéma : marionnette, chambre noire, lanterne magique, praxinoscope…

lanterne1lanterne2Document d’accompagnement : Pour aller plus loin

Les enseignants ont ensuite réalisé des petites séquences animées…

Musique libre de droit West-Africana, Music Screen

Mon premier cinéma 2017-2018

couvProjection-conférence :                                                                                              Studio des Ursulines                                                                                                    Mardi 7 novembre 2017

L’association Enfance au cinéma a préparé pour les classes maternelles parisiennes un parcours cinématographique en trois rendez-vous. Quand le cinéma s’allie à la littérature pour donner aux enfants le goût de la vie et la force de combattre les peurs et les préjugés…

Document accompagnant la conférence : Pour aller plus loin

afficheDes images séquentielles avec Compte les moutons et La moufle, une échelle de plans avec Une autre paire de manches

Une autre version animée de La Moufle par Natalia Martchenkova, 1996

affiche2Le regard subjectif et la profondeur de champ avec Les sept chevreaux 1 et Les sept chevreaux 2, un jeu de mémory avec Grandméchantloup.Affiche3

Les angles de prise de vue avec Les trois brigands, une histoire de Wilhelm Busch La courageuse fille du meunier

« Les enfants d’abord ! » au Jeu de Paume 14

IMG_0316

L’oeil est subjectif, il a plaisir à regarder les choses essentielles et délaisse complètement le superflu. L’appareil photo, lui, a la charge de reproduire la totalité de l’image avec netteté et dans le format requis. Il ne différencie pas l’essentiel de l’accessoire.                                                                                                    Albert Renger-Patzsch, 1937

La nouvelle exposition consacrée au photographe allemand Albert Renger-Patzsch est l’occasion de proposer aux enfants d’affiner leur regard sur le monde qui les entoure à l’aide de l’objectif d’un appareil photo.

Découvrir certaines images publiées dans le livre " Le monde est beau".

Découvrir des images publiées dans le livre « Le monde est beau ».

IMG_0520

Prendre en compte des mots déclencheurs pour …

Prendre en compte des mots déclencheurs

…pour réaliser des prises de vue !

Composer un portfolio numérique en ligne

Composer un portfolio numérique en ligne

Deux autres ateliers sont programmés le samedi 25 novembre à 11H00 et 15H30 !

« Ma première séance » 2017-2018

RCETO

Projection-conférence :                                                                                           Magic Cinéma à Bobigny                                                                                             Mercredi 18 octobre 2017

Document accompagnant la conférence Ressources

L’association Cinémas 93 organise une nouvelle saison du dispositif  Ma Première Séance pour les jeunes spectateurs des écoles maternelles de la Seine-Saint-Denis. Pour leur premier rendez-vous dans les salles de cinéma, les classes vont découvrir 5 courts métrages du programme La Petite Musique des Bruits.

Balade

« Balade » de Betty Bone, 2006

2

« Les Bruits » de Thibault Petrissans, 2009

3

« Drôle de son » de Pernille Sihm, 2012

4 bis

« Light Forms » de Malcolm Sutherland, 2010

5

« Un petit quelque chose » de Elena Walf , 2015

Retrouver les sons de cet extrait (1:44 – 2:36) de Balade de Betty Bone :

 

Au deuxième trimestre, trois courts métrages des Studios d’Art de Shanghai seront projetés aux élèves. Une ouverture sur le monde et sur la culture chinoise avec notamment la mise en valeur des oeuvres du célèbre peintre populaire Qi Baishi.

te_tards1

« Les têtards à la recherche de leur maman » de Te Wei (1960) avec un dessin de Qi Baishi

L'épouvantail de Hu Jinqing,  1985

« L’épouvantail » de Hu Jinqing (1985) avec un dessin de Qi Baishi

"Les singes qui veulent attraper la lune" de Zhou Keqin (1981)

« Les singes qui veulent attraper la lune » de Zhou Keqin (1981) avec un dessin de Qi Baishi

Retrouver les animaux rencontrés par les têtards dans les oeuvres de Qi Baishi.

« Tout en haut du monde » de Rémi Chayé

Tout en haut du monde de Rémi Chayé, 2016

Tout en haut du monde de Rémi Chayé, 2016

« La terre semblait plus haute que la veille. Malgré le beau temps, impossible d’avancer. La glace s’était resserrée autour du bateau. Aucune eau libre n’apparaissait… Pression exercée par des milliers de tonnes de glace. C’était la première manifestation du danger nous menaçant… »                                                                                                                                L’odyssée de l’Endurance de Sir Ernest Shackleton, Editions Paulsen, 2013

   Projection-conférence :                                                                                           Cinéma Le Rex de Châtenay-Malabry                                                                       Samedi 7 octobre 2017                                                                                           Cinéma Jean Vigo de Gennevilliers                                                                           Samedi 14 octobre 2017

Documents accompagnant la conférence : Pour aller plus loinLe trajet du Davaïéchelle de plansle regard subjectif

Film de fin d’études, Eaux fortes de Rémi Chayé, La Poudrière, 2005

Hi Life de Syd Matters, chanson utilisée lors de la fuite de Sacha (Album Brotherocean,2010)

La conquête de Pôle Nord vue par Georges Méliès en 1912. L’appareil du professeur Maboul atterrit sur les terres arctiques à la minute 24.

Will Eisner au musée de la BD à Angoulême

couvAller présenter Phantom Boy à Angoulême et tomber sur une exposition Will Eisner, la vie vous fait de beaux cadeaux. Cette exposition met à l’honneur son héros Spirit tout en faisant découvrir d’autres facettes de son travail prolifique. J’aurais aimé avoir plus de temps pour lire chacune des planches exposées mais si le but de l’exposition est de créer du désir, le pari est réussi ! Ma découverte de cette oeuvre ne fait que commencer !

Je me suis arrêtée longuement sur les 7 planches de Spirit, Gerhard Shnobble parues en 1948. Venue à Angoulême pour parler d’un héros volant je ne pouvais qu’être attirée par cette histoire. Tout me plaît ! L’insertion de photographies au milieu des dessins, les points de vue incroyables sur New York, la représentation du vol… Le chassé-croisé entre le Spirit et l’obscure employé de banque… La notion du héros classique revisitée…

Spirit, Gerhard Shnobble, 1948

Spirit, Gerhard Shnobble, 1948

Spirit, Gerhard Shnobble, 1948 (détail)

Spirit, Gerhard Shnobble, 1948 (détail)

Spirit, Gerhard Shnobble, 1948 (détail)

Spirit, Gerhard Shnobble, 1948 (détail)

Spirit, Gerhard Shnobble, 1948

Spirit, Gerhard Shnobble, 1948

J’ai été aussi particulièrement intéressée par l’aspect autobiographique d’une grande partie de ses oeuvres…

IMG_0103

Le dessinateur apparaît subrepticement à l’angle d’un page accompagné par un étrange personnage. New York Trilogie

IMG_0137

Quand un auteur annonce à son personnage qu’il a envie de passer à autre chose ! Spirit : the last hero

Quand sa vie professionnelle et personnelle inspire ses romans graphiques.  Le rêveur

Quand sa vie professionnelle et personnelle inspire ses romans graphiques. Le rêveur

Le musée de la bande dessinée d’Angoulême accueille l’exposition jusqu’au 5 novembre. Elle peut être complétée par un passionnant dossier en ligne édité à l’occasion du centenaire de Will Eisner.

« Phantom Boy » de Jean-Loup Felicioli et Alain Gagnol

Projection-conférence :                                                                                            Cinéma Le Florida à Saint Savien                                                                                  Mercredi 20 septembre 2017                                                                                              Au CIBDI à Angoulème                                                                                            Mercredi 4 octobre 2017                                                                                                    Au TAP Castille à Poitiers                                                                                                      Mercredi 17 janvier 2018

Documents accompagnant la conférence : pour aller plus loinles personnages

Comme si je planais dans l’air qui me réclame,                                                                  Et comme si j’avais une âme                                                                                             Faite avec des plumes d’oiseau…                                                                                     La fin de Satan de Victor Hugo, 1886

Schwizgebel

Le vol d’Icare de Georges Schwizgebel, 1974

Icare

Icare de Michel Ocelot, 1989

Histoire_tragiques_2

Histoire tragique avec fin heureuse de Regina Pessoa, 2005 

Le personnage de Superman résonne en chacun de nous parce qu’il est une fusion de toutes les histoires que nous aimons depuis 50000 ans. C’est Moïse, Hercule, Icare et Jésus enveloppés dans un drapeau américain. »                    Mark Millard (scénariste)

Superman de Max et Dave Fleischer, 1941-1943

Superman de Max et Dave Fleischer, 1941-1943

Pourquoi j’aime Batman ? Parce que justement, il n’est pas Superman. Pour moi, il est vraiment un héros moderne, il a des problèmes, il fait des trucs déments, cependant il est humain. Comme un héros moderne, il a des tas de gadgets, mais qui peuvent exploser à tout moment. J’adore l’idée que ce magnifique Batplane puisse être descendu d’un seul coup de révolver car ça le rapproche de la réalité. Batman est aussi un personnage absurde. Un type qui éprouve le besoin de se déguiser en chauve-souris est forcément un peu cinglé.                                                                                                       Tim Burton

Batman : The Animated Series de Bruce Timm et Eric Radomski, 1992-1995

Batman : The Animated Series de Bruce Timm et Eric Radomski, 1992-1995

Spider-Man est sans doute le moins extravagant des super-héros. Il n’est pas invulnérable comme Superman. Il n’est pas sombre et vengeur comme Batman. C’est un personnage qui voudrait être normal, qui a des angoisses, qui se cherche une petite amie. Il est rongé par le doute et le remord. Il culpabilise d’avoir, par orgueil, laissé s’échapper le gangster qui va plus tard assassiner son oncle Ben. Il a été élevé par sa tante May. Il a besoin d’une voix rassurante pour calmer ses angoisses existentielles.                Harry Brod (sociologue)

Spider-Man de Stan Lee et Steve Ditko, 1967-70

Spider-Man produit par Hanna-Barbera, chaîne ABC, 1967