Ateliers enfants

 

VOIR, DIRE, FAIRE…

Découvrir des oeuvres, prendre la parole et échanger sur les oeuvres, développer une pratique artistique.

Concept des ateliers :

  • Sélection et présentation d’oeuvres en lien avec une thématique ou un artiste.
  • Les oeuvres peuvent être originales ou reproduites ; illustrations, films, photographies.
  • Proposition d’ un atelier en lien avec la thématique ou avec l’artiste
Image 2

Garri Bardine

Mes propositions s’adaptent à vos projets, vos lieux, vos budgets, n’hésitez pas à me contacter !

« Trop Patati Patata » au Trianon de Romainville

3

L’apprentissage de l’écriture et de la lecture, c’est du sérieux dans la classe de CP de Célia Rey qui aime rassembler ses élèves autour d’un projet fédérateur. Cette année, la classe a participé au concours d’écriture « Lire Egaux » organisé par la maison d’édition Talents Hauts. Créée à partir des préjugés sur les filles et les garçons, l’histoire s’est transformée en scénario sous l’impulsion du dispositif Classe image proposé par le cinéma de Romainville. Le choix de réaliser un film d’animation s’est rapidement imposé pour tordre le cou avec humour aux clichés sexistes à hauteur d’enfant !

La première étape a été de comprendre la technique « image par image » et d’explorer ses nombreuses possibilités…

Patiemment, les enfants ont enregistré toutes les images nécessaires aux séquences animées de leur film…Ils sont devenus des champions pour donner l’illusion d’un mouvement… Une paire de ciseaux bouge toute seule, une Barbie fait de l’haltérophilie, des dessins dansent…

2bisQuelques photographies et l’enregistrement de la bande son complètent leur court métrage. Tout est fin prêt pour la grande soirée au cinéma Le Trianon ! Les enfants sont très fiers d’accueillir leur famille et de présenter Trop Patati, Patata ! pendant le festival Les enfants font leur cinéma qui fête cette année ses 20 ans.

1

Et maintenant le projet vu par l’enseignante… Un très beau texte de Célia Rey. Merci à elle pour ce témoignage.

Les coulisses de  « Trop Patati Patata »,  Les livres sont des graines de film …

Trop Patati Patata rend hommage tant par sa forme que son titre au tout premier album de référence étudié en début d’année scolaire : « Trop Ceci Cela » de Caroline Palayer. Dans ce livre, il est question de respect mutuel : un principe essentiel, que les élèves doivent garder à l’esprit pour apprendre notamment à bien coopérer.

Puis, grâce à notre participation à la 9e édition du concours Lire Égaux, dont l’objectif est de sensibiliser les filles et les garçons dès le plus jeune âge à l’égalité entre les femmes et les hommes, nous avons reçu 8 albums alimentant des débats sur ce thème.

Conformément aux instructions officielles : le programme scolaire d’Enseignement Moral et Civique, les élèves ont appris à :                                                                            « Développer des aptitudes à la réflexion critique en recherchant des critères de validité des jugements moraux ; en confrontant  leurs jugements à ceux d’autrui dans une discussion ou un débat argumenté. » BO spécial n°6, 2015

Pour ce faire, à partir des contes et des albums étudiés mais aussi  de situations vécues par les enfants, nous avons listé ensemble une dizaine de préjugés et de stéréotypes sur les filles et les garçons.

« Des idées au mouvement ! »

L’originalité de ce projet est finalement d’avoir associé de manière logique deux partenaires culturels : les Editions Talents Hauts qui proposent le concours Lire Égaux et le cinéma le Trianon avec le dispositif des classes Image. Après tout, puisque nous avions déjà réalisé un manuscrit pourquoi ne pas mettre celui-ci en valeur avec une illustration… ou plutôt une illustration en mouvement… autrement dit un film d’animation ! A ce stade de la création, nous avons donc convoqué des compétences relevant des Arts Plastiques :       « – Réaliser des productions plastiques pour raconter, témoigner.                                          - Articuler le texte et l’image à des fins d’illustration, de création. » extrait du B.O 2015

IMG_6206

Avec la complicité de Marielle Bernaudeau, La Fille de Corinthe, nous avons appris à créer du mouvement, à découvrir  la technique de l’animation image par imageNos échanges, après la classe nous ont permis d’ajuster, d’améliorer le projet en confrontant parfois l’imagination sans limite des enfants aux contraintes de la réalisation plastique et à la nécessité de faire des choix.

De par son expérience d’enseignante et de conseillère pédagogique, Marielle est très à l’écoute et propose une intervention de qualité car elle est pleinement consciente des apprentissages scolaires en jeu. Son professionnalisme et sa bienveillance ont grandement motivé les élèves. Enfin je dois avouer que bien qu’ayant confiance en la capacité d’analyse et de création de mes élèves, ceux-ci m’ont tout de même éblouie tant ils ont rivalisé, malgré leur jeune âge, d’ingéniosité, de concentration, de malice et d’épatante intelligence ! Je remercie vivement Marielle Bernaudeau et le cinéma LE TRIANON pour ce premier et inoubliable partenariat culturel.

Célia REY,                                                                                                                 Professeur des écoles (CP2)                                                                                               à Marcel Cachin, Romainville.

IMG_6052

« La Petite Casserole d’Anatole », Enfances au Cinéma

Un dispositif avec les salles de cinéma parisiennes

Un dispositif scolaire avec les salles de cinéma parisiennes

Une très belle année pour le dispositif Mon premier cinéma qui propose aux classes de maternelles parisiennes trois rendez-vous dans leur cinéma de quartier.                           En lien avec le dernier programme Petites Casseroles, cinq classes ont participé à l’atelier De l’album au film…

De l'album d' Isabelle Carrier... La classe de GS de Yaëlle Haziza

De l’album d’ Isabelle Carrier… La classe de GS de Yaëlle Haziza

... Au film d'Eric Montchaud

… Au film d’Eric Montchaud  La classe de MS/GS de Sophie Sibilleau

Découvrir comment animer une marionnette "image par image"

Comment animer une marionnette « image par image » ?                                        La classe de MS/GS de Sophie Faure

La classe de GS de Sophie Leduc

La classe de GS de Sophie Leduc

Marie2

La classe de MS de Marie Bouvaist

Et maintenant les séquences animées !

« La ronde des couleurs » au Sélect d’Antony

couvC’est toujours avec plaisir que je retrouve l’équipe du Sélect d’Antony. Stéphanie Chayla, responsable jeune public, m’a proposé d’accompagner le tout nouveau programme de Little KMBO, « La ronde des couleurs ». Les six courts métrages qui le composent sollicitent les sens des jeunes spectateurs avec des histoires tendres et énigmatiques. 1Les enfants ont d’abord testé leur mémoire auditive des bandes sons. A chaque extrait son court métrage d’origine !

3Nous avons ensuite réalisé une fresque collective en dessinant au rythme de deux musiques mystérieuses…

4… que nous avons ensuite découvertes avec les images !

5

« Boogie Doodle » de Norman McLaren, 1941

« Les enfants d’abord ! » au Jeu de Paume 13

IMG_5266

L’artiste américain, Peter Campus, pionnier de l’art vidéo est à l’honneur dans la nouvelle exposition du Jeu de Paume, « peter campus, video ergo sum ». Cette rétrospective présente ses installations en circuit fermé, ses vidéos analogiques et numériques ainsi que son travail photographique. Dès les premières salles, la participation des visiteurs est sollicitée. Les installations sont notamment des espaces d’expérimentation pour jouer avec notre image et s’interroger sur nos multiples doubles.

Le nouvel atelier « Des enfants d’abord ! »,  Les images nous transforment, s’empare du questionnement de l’artiste sur l’identité et sur notre rapport à la technologie.

IMG_5183

Atelier du 25/03/17

IMG_5246

Après un parcours dans l’exposition, les enfants en binôme jouent avec leur propre visage en utilisant quelques fonctionnalités du logiciel de retouche d’images en ligne, pixlr.com.

IMG_5312

IMG_5333

IMG_5305

« Allez viens, on t’emmène à Loisirs Pluriel… « 

IMG_2475                 Et si pendant les vacances de février, on réalisait un clip animé de notre                                                               chanson de rassemblement ?                                            C’est le défi relevé avec brio par le centre de Loisirs Pluriel de Paris 19 ème !              Après une première rencontre au cours de laquelle les enfants ont découvert le principe de « l’image par l’image », un atelier « décors et éléments à animer » a accueilli tous les talents…

IMG_2478

Découverte des jouets optiques… thaumatropes, flipbook, zootrope, praxinoscope…

Chaque équipe était composée au minimum d’un animateur et d’un opérateur. Le premier devant déplacer petit à petit les éléments à animer et indiquer au second à quel moment prendre les photos.

IMG_2503

L’animateur en action…

IMG_2515

L’opérateur en action…

Au rythme de 24 images par seconde, les séquences du clip se sont construites peu à peu. Et voici le résultat !


Musique du générique, Grand Amour de musicscreen.be

« Ma vie de courgette » et le PLEAC de Choisy-le-Roi

intro

 – Elle était gentille avec toi ta maman ?                                                                                – Elle buvait beaucoup de bières mais elle faisait de la bonne purée.

Dès ce premier échange entre Raymond et Courgette, un des grands principes du film est énoncé, la vie est complexe et différents sentiments et émotions peuvent coexister. Cette complexité les enfants spectateurs de Choisy-le-Roi l’on vécue à leur tour lorsqu’ils ont découvert le film avec leur classe au cinéma Paul Eluard. On peut par exemple être choqué par certaines situations ou expressions du film mais avoir un plaisir manifeste à en discuter avec ses camarades.

img_2150

Les enfants étaient aussi très curieux de comprendre le rôle des différents métiers qui interviennent dans la fabrication d’un film d’animation. Après le visionnement du premier teaser, la grande majorité était ravie que des producteurs aient cru dans l’avenir du film.

Adapté du roman de Gilles Paris, Autobiographie d’une Courgette, le film de Claude Barras n’est pas le premier à s’être intéressé à la vie de cet orphelin au nom de légume. Voir un extrait du téléfilm C’est mieux la vie quand on est grand permet de comparer les deux techniques d’enregistrement des images et de mesurer la marge de liberté liée à tout projet d’adaptation.

img_7203

« C’est mieux la vie quand on est grand » de Luc Béraud, 2007

Enfin chaque classe a participé à un projet collectif en réalisant un court métrage qui sera projeté au cinéma Paul Eluard lors des projections publiques de Ma vie de Courgette au mois de janvier.

classe10

Enregistrer des séquences « image par image »

img_7175

Enregistrer des vidéos

img_2168

Enregister des bruitages…


Parcours culturel à Fontenay-sous-Bois

culture2

La façade du service culturel et les mots de David Poullard et Guillaume Rannou

La compagnie Le bel après-minuit prépare son prochain spectacle L’ombre de Tom. Cette nouvelle création sera à l’affiche de l’espace Gérard Philipe en janvier. Le service culturel de Fontenay-sous-Bois a saisi cette belle opportunité pour proposer un parcours « cinéma théâtre » à deux classes maternelles de la ville.

OMBRE DE TOM OK A3

Dans un premier temps, les enfants ont découvert l’histoire et le secret des images en mouvement.

ombre

Réaliser des ombres avec son corps et des marionnettes…

img_1749

Manipuler des jouets optiques…

img_1705

Fabriquer un thaumatrope.

Les deux classes ont ensuite réalisé une séquence animée. La classe de GS de l’école Pasteur a mis en scène un album jeunesse, Le petit bonhomme des bois

img_1816

Les silhouettes sont déplacées petit à petit pour créer l’illusion du mouvement.

img_1764

Un grand merci à Mme Debuchy !

img_1850

Marlène, l’enseignante, prête sa voix au film.


La classe de MS/GS de l’école P. Demont avait quant à elle joué avec les mots de Robert Desnos créant à leur tour des phrases surréalistes que nous avons animées à l’aide des pièces d’un tangram…

img_1861

L’attention est à son comble pour recréer la forme désirée.

img_1873

Maîtriser son geste pour créer un déplacement fluide.

img_1896

Les dernières consignes pour l’enregistrement final


Après les vacances de Noël, les enfants des deux classes seront invités au cinéma et au théâtre pour découvrir des courts métrages et un spectacle célébrant l’ombre et la lumière.

Atelier photo à la médiathèque d’Ormesson-sur-Marne

groupeOrmesson organise tout au long du mois de novembre son premier festival de la photographie amateur. En partenariat avec le Jeu de Paume, la médiathèque organisait cet après-midi un atelier sur les portraits expressifs…                                                             Une émotion ça se vit, ça se partage, ça se discute, ça se photographie, ça se dessine…

img_6754

La photo est à l’honneur dans la médiathèque

img_1544

Décrypter des images : que voit-on ? que raconte-t-elle ?

img_1536

Mimer pour mieux voir…

img_1557

Du portrait photographique au portrait dessiné.

img_1594

D’une expression à l’autre, mise en commun des dessins