Atelier « Enfances au cinéma » : initiation à la critique de cinéma (2)

introPour la deuxième année consécutive, j’ai eu la chance d’animer avec des classes de cycle 3 une initiation à la critique de cinéma dans le cadre des ateliers proposés par Enfances au cinéma. J’aime particulièrement ces ateliers qui permettent de recueillir la parole des enfants sur leur pratique de cinéma et sur les films qu’ils aiment.

Classe de CM2 Paris 17

Les films qui ont le plus marqué les élèves de la classe de CM2 de Caroline (Paris 17) Certains films ont été choisis par plusieurs élèves.

Les films qui ont le plus marqué les élèves de la classe de CM1/CM2 de Sophie, Paris 9

Les films qui ont le plus marqué les élèves de la classe de CM1/CM2 de Sophie, Paris 9  Certains films ont été choisis par plusieurs élèves.

Après un premier échange, les enfants ont découvert dans le cadre du dispositif Ecole et cinéma le film Le tableau de Jean-François Laguionie. Je les ai retrouvés après la projection en salle pour échanger sur les scènes qui leur semblaient mystérieuses. La présence de la mort et la fin ouverte ont été notamment l’objet d’interrogations de leur part.

Lola

Nous avons vu aussi l’extrait dans lequel le peintre de Venise enlève son masque pour révéler un visage identique. Comment les enfants l’interprètent-ils ? Cette scène dévoile pour certains enfants le narcissisme du peintre. A l’aide d’un miroir, il a peint son propre visage sur un masque parce qu’il se trouve beau. Pour d’autres, cette scène nous montre l’humour du peintre, il veut jouer un bon tour à ceux qui vont lui demander d’enlever son masque. Pour d’autres enfin, cette scène montre l’opposition du peintre aux règles du carnaval. Il détourne ainsi l’obligation de porter un masque. Pour un enfant, c’est une technique pour sidérer son modèle et pouvoir le peindre sans qu’il bouge !

« Une critique est un texte qui donne un jugement sur une oeuvre (livre, film, pièce de théâtre), elle vise à persuader ou à dissuader le destinataire de s’engager à son tour dans la découverte de cette oeuvre. » 

Lesquelles allez-vous suivre ?

Si vous adorez l’action, l’aventure et les tableaux, allez voir ce film. Vivez de très près le voyage de Ramo, Lola, Plume et Magenta à travers plusieurs oeuvres. Une histoire géniale qui raconte le rejet des Toupins envers les Pafinis et les Reufs. J’ai adoré ce film, allez le voir !                                                                                     Armand, 10 ans                                                                                                                                                               Ce film m’a beaucoup plu car l’histoire très profonde fait passer beaucoup de messages. Il se passe dans un tableau où il y a des différences sociales entres les personnages : les Toupins (les personnages finis), les Pafinis (ceux pas entièrement peints) et les Reufs (les croquis). Les Toupins se croient au-dessus des autres et cela créé des tensions. Je trouve que ce fait ou encore  que l’on condamne les personnes en les peignant tout en noir, ce qui fait que l’on perd toutes caractéristiques, toutes identités, est une bonne façon d’exprimer ce qui se passe aujourd’hui. Le fait qu’un Toupin, une Pafini et un Reuf s’unissent pour abolir leurs différences prouve que pas tout le monde reste indifférent (même les plus hauts placés). Ce petit groupe partira à la recherche du peintre pour qu’il les finisse. Au cours de ce voyage, ils feront beaucoup de rencontres. J’ai beaucoup aimé cette fin énigmatique où la Pafini part découvrir le monde, elle laisse libre court à notre imagination. Je trouve que ce film est très riche en émotion et crée une très belle amitié entre le Toupin, la Pafini et le Reuf.                                                     Rebecca, 11 ans

Ce film est un film d’animation. Il y a trois catégories de personnages (les Toupins, les Pafinis et les Reufs). J’aime bien l’idée que les personnages peuvent se promener de tableau en tableau. L’histoire parle des Finis qui pensent être supérieurs aux autres. Dans les Finis, il y a un  garçon, Ramo, qui est amoureux d’une Pafini. Comme les Finis chassent les Pafinis, ils ne peuvent dévoiler leur amour. Alors ils vont chercher le peintre…                                                                                                                  Victor, 10 ans

J’ai adoré ce film car il y avait de l’aventure et du suspens. J’ai aimé les personnages surtout Plume et Gomme car leur apparence était drôle. J’ai aussi aimé Magenta car il n’aime pas la guerre comme moi… J’ai trouvé étrange que les plantes carnivores ne les mangent pas quand ils pénètrent dans la grande forêt…                       Louka, 10 ans

7_fleurs

J’ai moyennement aimé ce film. Il y avait de l’aventure, de la joie et de l’action. Les personnages étaient plutôt attachants, ils étaient chaleureux. Le dictateur et les Toupins (sauf Ramo) étaient égoïstes. Les dessins étaient assez beaux (sauf les Reufs). Il n’y avait pas beaucoup de musique.                                                                    Julia, 10 ans

Le Tableau parle des différences entre trois sortes de personnages : les Toupins, les Pafinis et les Reufs. Quelques-uns des personnages de ce film vont de tableau en tableau pour trouver le peintre qui les a faits. Ces habitants espèrent que le peintre va terminer les personnages et mettre fin à leur différence. La fin est très ouverte, le spectateur peut imaginer la suite de l’aventure de Lola. Je n’aime pas trop les films qui se terminent comme ça mais l’histoire est bien. Ce que j’ai le plus aimé c’est l’héroïne de l’histoire, Lola, qui va dans un tableau de guerre et ramène un garçon qui en a assez de cette guerre. Je vous conseille ce film.                                                                            Camille 10 ans

15_Magentas

J’ai moyennement aimé le film. Les dessins sont beaux mais je n’aime pas le thème de la peinture. L’histoire est intéressante et de voir différents tableaux, c’est culturel. J’ai aimé la musique qui est douce et mélancolique. Par contre, je n’aime pas beaucoup les films d’animation, je préfère voir de vrais acteurs.                                         Jenaye, 11 ans

J’ai bien aimé ce film, le thème est bien trouvé. Gomme est un personnage attachant car il tient vraiment à Plume. J’aime aussi beaucoup Lola car elle essaie toujours de trouver une solution aux problèmes. Je trouve que c’est injuste que les Reufs et les Pafinis ne soient pas acceptés par les Toupins. J’ai bien aimé ce film plein de couleurs.           Anaë, 10 ans

26_Plume_et_Gomme

J’ai aimé ce film car il y a de l’aventure et du suspens. Les personnages sont bien joués. J’ai surtout aimé Gomme et Plume, ils sont amusants et ont des idées bizarres derrière la tête, pr exemple quand ils trouvent de la peinture, ils se mettent toutes les couleurs. La musique est bien adaptée aux images. J’ai trouvé que ça n’était pas juste que les Reufs et les Pafinis n’aient pas le droit d’aller au château. Ça ne se fait pas non plus que les Toupins aient le droit d’écraser les Reufs. J’ai adoré la mort avec sa faux et son animal dragon. J’ai été surpris que les plantes carnivores ne les mangent pas. Magenta parle bizarrement, c’est drôle.                                                                           Camille, 11 ans

J’ai aimé ce film car il y a beaucoup de couleurs, beaucoup de musique et les émotions sautent dans tous les sens. Parfois c’est triste, parfois c’est joyeux et le film peut faire peur aussi. Mais ce que j’ai aimé par dessus tout, c’est le fait que les personnages passent de tableau en tableau. Ils nous font découvrir de nouveaux horizons.            Marcos, 10 ans

Je n’ai pas aimé ce film car des personnes qui sortent d’un tableau, ce n’est pas très captivant. Je trouve cela trop imaginaire.                                          Gabriel, 10 ans

Ce film est génial. Il y a des personnages en couleur qui ressemblent à des marionnettes… A un moment j’ai eu peur, quand ils ont traversé la forêt interdite composée d’algues et d’énormes plantes carnivores. A ce moment-là, j’ai fermé mes yeux, je me suis plongé au fond du fauteuil et je me disais « ils vont la passer ou pas ? ». J’ai rigolé par contre quand le peintre enlève son masque et que son visage est le même. C’est un film d’aventure avec du fantastique.                                                                               Michal, 10 ans

Pourquoi le masque du peintre est-il identique à son visage ?

Pourquoi le masque du peintre est-il identique à son visage ?

Imaginez que vous êtes une personne qui vit dans un tableau et que vous partez à la recherche du peintre pour qu’il vous finisse. J’ai adoré ce film parce que vous vivez des aventures en tant que spectateurs. Il est génial parce que les personnages se battent contre le racisme. Dans la vraie vie et même dans les films tout le monde doit être libre d’être ce qu’il est. Allez voir ce film !                                                          Raphaël, 10 ans

Pour ceux qui aiment les films d’action je ne recommande pas ce film. Mais pour ceux qui aiment bien les dessins, il peut leur plaire. Il est fait avec de la peinture. C’est un film à voir en famille. Il n’est pas non plus à recommander pour les gens choqués par des femmes nues…                                                                                                  Raphaël, 10 ans

55_discussion_Garance_Lola

Ce qui m’a intéressé dans ce film c’est l’amitié et l’amour entre certains personnages du tableau. Particulièrement l’histoire d’amour entre une Pafini et un Fini qui est plus forte que tous les soucis qu’ils traversent. J’ai bien aimé aussi la musique car je trouve qu’elle va bien avec l’instant présent du film. Ce qui m’a plu aussi est que Lola, l’héroïne du film va tout faire pour rencontrer le peintre qui doit finir les personnages afin que les moqueries s’arrêtent.                                                                                        Anastazia, 10 ans

… Mon moment préféré est quand « la peinture du peintre » (l’autoportrait) a donné des couleurs à Ramo, Lola, Gomme et Plume. Mon moment « détesté » c’est quand le diable voulait prendre le sac de Plume. Je n’aime pas beaucoup les films d’animation et je n’aime pas peindre. Donc je n’ai pas trop aimé ce film. (Et je n’aime pas l’injustice, quand les Toupins maltraitent les Pafinis et les Reufs.)                                      Louise, 9 ans

J’ai beaucoup aimé ce film qui est triste et percutant. Il contient beaucoup de messages. J’ai adoré les catégories différentes de personnages : les Toupins (les dessins achevés), les Pafinis (les dessins inachevés) et les Reufs (les croquis). Ils me rappellent le Moyen-Âge avec les nobles, les paysans et les vagabonds. J’ai moins aimé le thème de la mort. L’atelier du peintre ne m’a pas plu non plus, il était ignoble mais à part ces petits détails j’ai adoré ce film et si jamais vous avez la chance de le voir, regardez-le !       Axel 10 ans

40_la_mort

J’ai bien aimé ce film. J’aime le coté enquête quand les personnages vont à la recherche du peintre. Ce film est très intéressant , on passe d’un mode à l’autre. Je trouve injuste que les Toupins aient plus de pouvoir que les Reufs et les Pafinis. Aussi, c’est injuste que Claire et Ramo ne puissent pas être ensemble.                                     Isis, 10 ans

 J’ai beaucoup aimé ce film car on ressent les émotions des personnages : la joie de pouvoir se peindre, la tristesse du Reuf tout écrabouillé ou la peur du faucheur (la mort). Quand les trois héros partent explorer la forêt maudite, ils pensent qu’ils vont se faire dévorer alors on a peur pour eux mais en fait on découvre un joli paysage et cela m’a soulagé. Ils font face aux pires dangers et on oublie qu’ils sont différents : Toupins, Pafinis ou Reufs.                                                                                         Louise, 11 ans

Ce film est un voyage à travers l’art, les couleurs et les différentes façons de peindre. De la guerre au carnaval de Venise, vous allez être surpris ! Ce qui m’a beaucoup plu c’est le voyage de Ramo, Lola et Gomme à travers les tableaux, à la recherche du peintre.                                                                                                                             Marius, 10 ans

J’ai bien aimé ce film car il y a de l’aventure. Il est très bien dessiné. L’histoire est originale et claire. Ramo est un peu celui qui commande, Lola est la courageuse qui n’obéit pas aux règles. Au début, je pensais qu’une humaine était projetée dans un tableau. Les Reufs sont les clandestins, les Pafinis sont les rejetés et les Toupins sont les maîtres, les plus puissants. Lorsqu’à la fin les Pafinis se peignent, j’ai pensé à l’art de Pablo Picasso.                                                                                                                              Gabriel 10 ans

 Dans ce film, on explique les différences entre les personnages d’un tableau. Ils partent à la recherche de leur peintre. Le personnage de Lola est très important dans cette histoire. Elle saute de tableau en tableau. C’est un film d’amitié et d’amour. Les personnages ont de nombreux soucis liés à leurs différences. Personnellement j’ai beaucoup aimé ce film qui a beaucoup d’émotions.                                                                Lou-Ann, 10 ans

Ce film est très bien. Au début on montre l’injustice des Toupins envers les Reufs et les Pafinis. C’est dur ! Pour moi, tout le monde est égaux. Les personnages sont très bien dessinés, le dessinateur a dû travailler très longtemps.                             Lilou, 10 ans

J’ai aimé car c’est une histoire d’amitié, d’aventure et d’amour. Le style de dessin est bien. Les tableaux sont vivants. On peut se raconter la suite. J’ai adoré les personnages de catégories différentes : Toupins, Pafinis et Reufs. J’ai bien aimé le thème de la mort. La musique qui accompagne est douce et lente, elle me plaît.                  Maxence, 10 ans

Ce film de Jean-François Laguionie ne m’a pas vraiment plu. Je n’ai pas aimé le mépris que portaient les Toupins pour les Reufs et les Pafinis. Ces derniers se cachaient des Toupins. Je trouve qu’ils n’ont pas à avoir honte de leurs différences. A la fin de ce film, les Pafinis et les Reufs se sentent obligés de ressembler aux Toupins pour être acceptés dans leur société. Ils auraient pu rester comme ils étaient sans se cacher derrière une couche de peinture pour être intégrés chez les Toupins.                    Alexandra, 11 ans

55_Couleurs

J’ai plutôt bien aimé ce film. Découvrir cette histoire m’a plu, surtout l’idée que les personnages voyagent dans des tableaux. Ce film m’a transporté à travers les personnages. Les inégalités entre les personnages rend le film plus émouvant et l’amour entre un Toupin et une Pafini rend le film meilleur. La bonne humeur du film et toutes les couleurs me rendent joyeux. Par contre pour moi, le passage de la mort est vraiment inutile.                                                                                               Victor, 10 ans

Ce film d’animation a pour héroïne une petite fille curieuse qui part à la découverte du créateur qui l’a peint. Franchement, ça ressemble à la supériorité dans la vie de tous les jours, les moqueries sur la différence. Les Reufs ont été tellement blâmés qu’ils n’ont plus confiance en eux. Les Finis sont arrogants, méprisants et vantards. Ils se créent un palace dédié à leur personne, c’est absurde. Le Reuf, Lola et Ramo partent dans la forêt interdite et comme par hasard ils subsistent. Je regrette seulement que Jean-François Laguionie n’ait pas indiqué l’époque de son histoire.                                               Charles, 11 ans

Le tableau est un film d’animation avec trois héros d’un tableau et un autre du tableau d’en dessous. Dans le tableau des trois héros, il y a trois sortes de dessins pour représenter les personnages (les Toupins, les Pafinis et les Reufs). J’ai beaucoup aimé car c’est une grande histoire d’amitié entre les quatre héros à la recherche de leur créateur. Je vous le recommande car il y a un peu d’amour et de la complicité entre les personnages. Raphaël, 11 ans

Je n’ai pas trop aimé ce film car l’histoire n’est pas assez originale à mon goût. J’ai bien aimé les moments où les personnages passent dans les tableaux notamment le tableau de la guerre. Je n’ai pas aimé Ramo car il est toujours pressé mais j’ai bien aimé Lola . Le moment pendant le carnaval était drôle, les couleurs étaient vives. J’ai trouvé cela drôle qu’à la fin on puisse se peindre comme on veut. Je pense que le réalisateur n’aurait pas dû tourner dans la vie réelle, ça gâche la fin du film.                                  Paul, 10 ans

J’ai bien aimé ce film, car il y a de l’action, de l’aventure et du romantisme. Dans ce film, ce ne sont pas de vrais acteurs mais des personnages animés. Les Toupins sont plutôt égocentriques, ils pensent que les Reufs et les Pafinis sont différents en négatif. Je me suis perdue à un moment (quand il y avait des centaines de peintres qui regardaient le coucher de soleil) mais sinon c’est un film assez bien…                            Milla, 10 ans

Le film est pas mal mais il manque d’action. Par exemple, j’aurais aimé que Plume se fasse prendre son sac. J’aurais bien aimé aussi que le peintre soit présent au début du film et rejette les personnages pas finis. C’est la supériorité des Finis qui commence l’histoire. Les deux amoureux augmentent la tension du film.                        Alexy, 11 ans

Je vous conseille fortement de regarder ce film car le thème, l’histoire, les personnages, les moments drôles et joyeux, l’affiche du film, la bande-annonce et les moments de justice sont très intéressants. Ramo, Lola, Plume, Gomme, Magenta et Claire sont les personnages principaux, ils sont très attachants. Leurs caractères me plaisent énormément. Je déteste par contre les moments d’injustice.                     Jasper, 10 ans

J’ai bien aimé ce film. Ce que j’aime c’est l’idée de rentrer et de sortir des tableaux. Je n’ai pas aimé en tant que spectateur  les inégalités entre les Toupins et les Pafinis. J’ai bien aimé les décors des tableaux.                                                                  Edgar, 11 ans

19_fuite

J’ai moyennement aimé ce film. J’ai aimé les dessins et la couleur. Ils étaient jolis sans être trop dans l’esbroufe. Au début, le film évoquait des valeurs importantes telles que la justice et l’égalité. Par contre, je n’ai pas aimé la fin car ce n’est pas aux Pafinis et aux Reufs de changer mais aux Toupins de s’ouvrir à la diversité. L’intrigue était lente et je me suis ennuyée peu à peu.                                                                                     Camille, 10 ans

Je n’ai pas aimé ce film car je n’aime pas la peinture et je n’aime pas voir des gens tout nu comme Garance. Par contre, j’aime bien le nom des trois tribus…     Virgil, 9 ans

C’est un film très original mais je trouve qu’il y a des moments qui sont en trop. J’ai bien aimé qu’il y ait trois catégories : les Toupins, les Reufs et les Pafinis. Les toupins se vantent car ils sont déjà finis. Les Reufs sont agressifs car ils ont beaucoup de défauts comme Plume qui ne finit pas ses phrases. J’aime bien les films avec de la peinture, il est drôle, il y a beaucoup d’action et d’aventure. La musique est à la fois douce, forte et rythmée… J’ai eu de la peine quand Gomme s’est fait écrasé, il ne le méritait pas. J’ai bien aimé quand Ramo a peint le visage de Claire, avant elle ne savait pas à quoi elle ressemblait et maintenant elle est très belle.                                                                       Mona, 10 ans

64_reflet

 J’ai adoré ce film car les images sont magnifiques, il y a plein de couleurs. L’histoire des Toupins qui refusent les Pafinis …est une bonne idée. Elle est touchante. J’ai adoré l’idée de passer de tableau en tableau, ça change de monde. Chaque tableau a son expression, la joie, la tristesse… Chaque personnage a son caractère, ça change aussi. J’ai moins aimé l’histoire d’amour car je trouve ça un peu lent.                                  Ambre, 10 ans

« A la conquête de l’Ouest ! »

La Prisonnière du désert de John Ford, 1956

La Prisonnière du désert de John Ford, 1956

« Fondamentalement, il (John Ford) sait que la première dramaturgie du cinéma c’est mettre des êtres humains dans un décor, donc, par exemple, dans certains paysages, car le rapport d’un être humain dans un paysage est immédiatement dramatique. »                                                                       Entretien avec Jean Douchet, Quintessence du Western

« Je n’aime pas tourner en studio. J’aime aller en extérieurs essentiellement pour deux raisons. Premièrement, lorsque vous voyez le paysage, il peut vous venir une foule d’idées auxquelles vous n’auriez jamais songé sur un plateau. Le lit d’un fleuve, une montagne, un arbre, un rocher, ou quelque chose qui se trouve sur votre route peuvent doubler la vérité d’une scène… Deuxièmement, les acteurs atteignent à bien plus de vérité en extérieurs. Dans un studio, tout est calme, tout est construit en prévision de la scène, les lumières sont allumées et on joue sa scène… Mais si l’acteur doit la jouer au sommet d’une montagne, au bord d’un fleuve, ou dans une forêt, il y a le vent, la poussière, la neige, le craquement des branches qui l’interrompent, qui l’obligent à se donner plus : il devient plus vivant. »                                                                                                                                                                    Anthony Mann dans les Cahiers du cinéma, n°69, mars 1957

Les élèves de CE2-CM2, inscrits dans le dispositif Ecole et cinéma à Paris, terminent une année riche en découvertes par le western âpre et sauvage de John Ford, La Prisonnière du désert. Pour accompagner la découverte du film en salle, l’atelier A la conquête de l’Ouest ! met en avant le rôle du paysage dans le film, en proposant une lecture partagée de photogrammes et d’extraits. Chaque élève est invité ensuite à imaginer un évènement qui pourrait se passer à Monument Valley et à le mettre en scène dans un storyboard. Dinosaures et extraterrestres disputent le lieu aux cowboys et aux indiens. Les rochers se désagrègent, le désert se transforme en un grand lac… Décor rêvé pour une séance de bronzage, un pique-nique ou la dégustation d’une glace qui ne fond pas au soleil… Lieu de prédilection pour des courses poursuites, des affrontements et des bagarres multiples… L’imagination des élèves est sans limite !

La classe de CM1 de Sylvie Ginet

La classe de CM1 de Sylvie Ginet

La classe de CM1 de Françoise Prax

La classe de CM1 de Françoise Prax

Classe de CE2 de Sophie Bonjour

Classe de CE2 de Sophie Bonjour

La classe de CM1/CM2 de Caroline Ritz

La classe de CM1/CM2 de Caroline Ritz

Documents utilisés lors de l’atelier : échelle des plansPlan 1 et storyboard.

Les premiers films sur les cowboys et les indiens ont été tournés sur la côte Est, dans le studio de Thomas Edison, la Black Maria.

La Black Maria, premier studio de cinéma construit en 1893

La Black Maria, premier studio de cinéma construit en 1893

Sioux Ghost Dance de William Heise, 1894


Cripple Creek Bar Room Scene de James H White, 1899

Trois classes de maternelle au Jeu de Paume

Amélieflou

L’image est au coeur du projet d’école de la maternelle de la Tombe Issoire. Trois classes se sont investies dans un partenariat avec le Jeu de Paume pour enrichir le travail effectué en classe autour de la photographie. Les enfants ont découvert les spécificités d’un centre d’art lors des expositions consacrées à Garry Winogrand et Florence Henri.

La classe de PS/MS de Catherine Torrejon

La classe de MS de Catherine Thomasson

La classe de PS d'Amélie Tran

La classe de PS/MS d’Amélie Tran

La classe de MS/GS de Carole Torrejon

La classe de MS/GS de Carole Torrejon

Lire des images, découvrir des oeuvres puis se lancer dans une pratique artistique ! Tout au long de l’année scolaire, chaque classe a mené un travail spécifique, valorisé lors d’une exposition commune dans les locaux de l’école.

Les enfants de PS/MS d'Amélie Tran apprennent à cadrer...

Les enfants de PS/MS d’Amélie Tran apprennent à cadrer…

Les enfants de PS d'Amélie Tran dessinent avec la lumière et un papier photosolaire

Les enfants de PS/MS d’Amélie Tran dessinent avec la lumière et un papier photosolaire

Chaque enfant de la classe de GS de Carole Torrejon réalise son autoportrait.

Chaque enfant de la classe de GS de Carole Torrejon réalise son autoportrait.

La photographie révèle et cache à la fois...

La photographie révèle et cache à la fois… Classe de GS de Carole Torrejon

La classe de PS/MS de Catherine Thomasson  décryptent  le tableau de Bruegel

Les enfants de la classe de MS de Catherine Thomasson décryptent le tableau de Bruegel

Les enfants de la classe de PS/MS de Catherine Torrejon deviennent acteurs pour réaliser un mémory des jeux de la cour.

Les enfants de la classe de MS de Catherine Thomasson deviennent acteurs pour réaliser un memory des jeux de la cour.

« Les enfants d’abord ! » au Jeu de Paume 9

cadre Après la visite de l’exposition qui met en valeur les expérimentations photographiques de l’artiste avant-gardiste Florence Henri, nous jouons à notre tour à créer différentes variations autour d’une image.

Visite de l'exposition, 28/02/15

Visite de l’exposition, 28/02/15

superposition de négatifs, 28/02/15

superposition de négatifs, 28/02/15

Réalisation d'une composition sur papier photosensible

Réalisation d’une composition sur papier photosensible, 28/02/15

papier sensible

Révélation du papier photosensible 28/03/15

La découverte de la caméra obscura portative  28/03/15

Découverte de la caméra obscura portative 28/03/15

A l’issue de l’atelier, chaque enfant part avec son portfolio, mémoire de la visite et de ses propres essais.

porte-folio

On parle de nous dans la presse ! Le numéro de mai de la revue Dada consacre une page à l’atelier. Bonne lecture !

« Anime ton doudou », Festival « Image par Image » 2015

doudou1

Ouverture exceptionnelle du cinéma du centre culturel de Jouy-le-Moutier en ce dimanche ensoleillé des vacances de février. Pas de grasse matinée aujourd’hui ! Une dizaine d’enfants accompagnée de leurs parents et de leur doudou ont participé à l’atelier Anime ton doudou avant de découvrir en avant-première le dernier film de Sophie Roze et d’Antoine Lanciaux, Neige.

affiche_neige_juin2014

Après une lecture attentive de l’affiche, les enfants ont manipulé des jouets optiques pour comprendre le principe de l’image animée. Ils ont ensuite réalisé une mini-séquence avec leur doudou en vedette …

doudou2


Musique : http://www.musicscreen.be,  Miuzz sous licence creative commons

Cette matinée s’inscrit dans le cadre du festival « Image par Image » qui fête ses 15 ans !   Une belle occasion pour porter un nouveau regard sur ce festival qui défend sans relâche le cinéma d’animation. Dix-neuf cinéastes ont eu carte blanche pour animer les affiches des éditions précédentes  en créant un cadavre exquis singulier. Feu vert à la création personnelle pour une magnifique oeuvre collective. A voir absolument !


« Les enfants d’abord ! » au Jeu de Paume 8

IMG_4377« Les enfants d’abord ! » fêtent leur troisième saison avec le photographe américain, Garry Winogrand. Les enfants observent, s’interrogent, échangent et expérimentent sur le thème « Mouvements dans la ville ».

Atelier du 25/10/14

Atelier du 25/10/14

Atelier du 29 novembre 2014

Atelier du 29 /11/ 14

Atelier du 29/11/14

Atelier du 29/11/14


Deux autres dates sont proposées, à vos agendas !

La Petite Taupe au Sélect d’Antony

La petite taupe et le parapluie de Zdenek Miler, 1971

La petite taupe et le parapluie de Zdenek Miler, 1971  Sortie au cinéma dans Le carnaval de La Petite Taupe, 17 septembre 2014, Les films du préau

Cinq nouveaux épisodes inédits de La Petite Taupe sortent au cinéma. Une jolie occasion de faire découvrir cette héroïne malicieuse aux très jeunes spectateurs et d’offrir à leurs parents un moment de tendre nostalgie.

Au cinéma Le Sélect d’Antony, les enfants sont des spectateurs de choix. Après la séance de cinéma et un bon goûter, ils ont relevé le défi de faire bouger la petite taupe « sans les mains » !

Atelier " Anime ton doudou avec la Petite Taupe", 1/10/14

Atelier  » Anime ton doudou avec la Petite Taupe », 1/10/14

Atelier " Anime ton doudou avec la Petite Taupe", 1/10/14

Atelier  » Anime ton doudou avec la Petite Taupe », 1/10/14

Atelier " Anime ton doudou avec la Petite Taupe", 1/10/14

Atelier  » Anime ton doudou avec la Petite Taupe », 1/10/14


Musique : http://www.musicscreen.be,  Miki sous licence creative commons

Musique : http://www.musicscreen.be, Chaplin dance sous licence creative commons

CINE junior 24 : Quand les jouets s’animent au cinéma …

IMG_1531

Atelier au 3 cinés Robespierre de Vitry sur Seine

A l’issue de la projection de Drôle de grenier du réalisateur tchèque Jiri Barta, les enfants et leurs accompagnateurs étaient invités à participer à un atelier sur les jouets et le cinéma. Dans un premier temps, ils ont manipulé des folioscopes pour comprendre que le mouvement se crée grâce à une suite d’images fixes puis des animateurs et opérateurs en herbe ont animé une mini-séquence pour découvrir les possibilités de la prise de vue « image par image ».

IMG_1541

IMG_1548

Cliquer ! 24 images par seconde !

Les enfants ont été ensuite invités à un voyage dans l’histoire du cinéma. Jiri Barta s’inscrit dans une longue lignée de réalisateurs qui n’ont pas renoncé à leurs rêves d’enfants ; créer de fabuleuses histoires en donnant la vie à des jouets…                                          Les jouets permettent ainsi d’établir des liens entre les oeuvres muettes des pionniers du cinéma et les productions contemporaines ; des oursons acrobates d’Edwin S Porter à la grande aventure des Légos de Phil Lord et Chris Miller !

IMG_1543

D’autres films à découvrir, d’autres ateliers à expérimenter… Quelques jours encore pour participer au festival Ciné Junior 24 !

IMG_1529