Stage autour de l’image animée à Charenton-le-Pont

affiche

Stage à la médiathèque des Quais de Charenton-le-Pont

PAGE EN COURS DE CONSTRUCTION

Mercredi 21 avril 2021, projection des courts métrages :                                                       – Circuss, Sarah Moon, 2002                                                                                                 – Conte de quartier, Florence Miailhe, 2006

Capture d’écran 2021-04-16 à 14.37.33

Sarah Moon et Florence Miailhe

« Dans mes films adaptés de contes, c’est différent. Je les nomme « home movies », car je les tourne en quatre à cinq jours, avec très peu de moyens. Je comble les trous du récit avec des photos, nouvelles ou anciennes, comme je me sers de ma voix pour raconter l’histoire, parce que tout cela, je l’ai sous la main. C’est vraiment artisanal. »                               Interview de Sarah Moon, The Art Newspaper, 6 septembre 2020

Demain ? La photographie, Sarah Moon, 2017

 » On aurait donc bien tort d’établir de différences trop grandes entre son travail et la peinture immobile, qui fige et emprisonne le moment. D’ailleurs entre deux films (chacun lui a demandé environ deux ans de travail ), elle revient à la toile. Pour se libérer du carcan technique de l’animation. Pour se donner le temps d’hésiter, de traîner, de gâcher. Pour laisser surgir les idées qui feront le prochain film. Florence dit qu’elle trouve quand elle peint. Comme si la peinture était à l’origine. Comme si elle était la source dont il faudrait faire un fleuve. »             Un portrait de Florence Miailhe, Marie Desplechin, Chroniques d’ici et d’ailleurs, Garde -Temps, Arte Éditions, 2006

Jeudi 22 avril 2021, atelier folioscope / flip-book

Capture d’écran 2021-04-16 à 14.39.12

L’envol d’oiseaux vu par Sarah Moon (Circuss) et Florence Miailhe (Conte de quartier)

« On ne sait plus ce qui bouge et ce qui est immobile, le cinéma redevient ce qu’il est ; une succession d’images fixes qui dansent avec le temps, le temps qui fuit et qui revient, et le noir, et le blanc, qui se partagent la mise. »                                                                         Comme si le cinéma s’inventait à nouveau, Philippe Rousselot dans le catalogue de l’exposition PasséPrésent, Sarah Moon, Paris Musée, 2020

« Une histoire du cinéma… Deux histoires de chien… »

IMG_6254Pour la deuxième année consécutive, j’ai eu le plaisir d’être associée au projet de deux classes de CE1 de l’école Ferdinand Buisson d’Antony. Guidés par leur maîtresse, les enfants préparent un spectacle sur l’histoire du cinéma. L’an dernier, la couleur était le fil rouge des différents tableaux du spectacle, cette année ce sont les émotions. En lien avec le programme « Même pas peur » que les enfants devraient découvrir au cinéma le Sélect, nous avons lors d’une première séquence travaillé à partir du premier court métrage d’Abbas Kiarostami, « Le pain et la rue. »

Capture d’écran 2021-03-09 à 15.22.17

Capture d’écran 2021-03-09 à 15.22.05

Synopsis : Un petit garçon doit ramener le pain à la maison. Mais comment faire pour éviter le gros chien qui lui barre la rue ?

En contrepoint de la peur suscitée par un chien, nous avons ensuite regardé un extrait du très beau long métrage de la réalisatrice Anca Damian, L’extraordinaire voyage de Marona, qui met en scène, cette fois-ci, la peur ressentie par une petite chienne. Après la lecture de l’affiche et le visionnement de la bande annonce…

Capture d’écran 2021-03-09 à 15.50.09

… les enfants ont exploré 57 secondes du film. Les voici …

   Les enfants, une fois de plus, ont dépassé nos attentes dans la pertinence de leurs remarques. La peur d’être à nouveau abandonnée par son maître déclenche chez Maronna des hallucinations, elle imagine que les immeubles se mettent à bouger pour l’encercler et l’emprisonner. La réalisatrice alterne des plans objectifs aux plans subjectifs pour que nous partagions les émotions de la petite chienne.

20210309_112317

Trois plans subjectifs présents dans l’extrait. Un « plan subjectif » est un plan qui permet au spectateur d’adopter le point de vue d’un personnage, comme s’il voyait à travers ses yeux.

La voix off nous permet d’avoir accès aux pensées de Marona. Deux voix s’affrontent à l’intérieur de son corps, l’une lui dit que son maître l’a oublié, qu’il ne reviendra pas, tandis que l’autre l’enjoint à se calmer, que l’homme va revenir… Un enfant fait le lien avec un film de Spiderman, lui aussi est écartelé entre deux voix intérieures représentées par un ange et un démon.

Si Le pain et la rue est tourné en prise de vue continue, L’extraordinaire voyage de Marona est quant à lui un film d’animation tourné « image par image ». Nous avons terminé la séance en réalisant une petite séquence animée pour comprendre par l’action la technique du papier découpé.

Capture d’écran 2021-03-09 à 17.40.21Voici la représentation par le dessin de la technique « image par image » et les deux séquences.

IMG_6255

Les enfants racontent leur deuxième séance.

Capture d’écran 2021-03-14 à 20.37.24Capture d’écran 2021-03-14 à 20.34.42

2021, l’année Georges Méliès…

couv copie

Atelier « Georges Méliès, la magie du cinéma », centre de loisirs Fraboulet de Mitry-Mory le 25 février 2021

Méliès est selon Edgar Morin « Le prestidigitateur qui mit le cinématographe dans un chapeau pour en faire sortir le cinéma. » Gageons que cette année 2021 soit son année avec l’ouverture très attendue du nouvel espace d’exposition permanente de la Cinémathèque qui lui rend un hommage appuyé ! Pour les impatients, plusieurs publications sont d’ores et déjà disponibles.

cinémathèque2

Il vous reste aussi quelques jours pour regarder sur Arte le superbe documentaire d’Eric Lange qui lui est consacré.

Capture d’écran 2021-02-26 à 10.40.11Quant à moi j’ai eu le plaisir de proposer à nouveau un atelier autour de ce grand monsieur et de son truc mythique, l’arrêt de la caméra. Que se soit dans le cadre scolaire avec deux classes de CE2 de Noisy-le-Sec ou dans le cadre des vacances avec des enfants d’un centre de loisirs de Mitry-Mory, le même enthousiasme s’est manifesté à être devant ou derrière la caméra.

Capture d’écran 2021-02-26 à 18.00.30

Un autre film à voir sur la page Youtube du cinéma Le Trianon

Atelier « Mon premier cinéma » : « Flocon de neige »

couv En attendant la réouverture des salles de cinéma partenaires du dispositif Mon premier   cinéma, l’association Enfance au cinéma a organisé dans les classes de maternelle           des ateliers autour de courts métrages disponibles sur la plateforme pédagogique de   l’Agence du court métrage, le Kinétoscope.

J’ai eu le plaisir de présenter à quatre classes le très beau court métrage de la réalisatrice russe Natalia Chernysheva, Flocon de neige.

Aperçu en images de ces rencontres entre les enfants et les images animées.

Préparation matérielle

Préparation du matériel

Capture d’écran 2020-12-14 à 15.09.29

Lecture de l’affiche et projection du film

images séquentielles

Raconter l’histoire à l’aide d’images séquentielles

Sons

Réveiller son corps pour jouer avec les sons

Capture d’écran 2020-12-14 à 15.43.30

Atelier bruitage ; les pas dans la neige

bande son

Bruiter la bande son qui a disparu

Un grand merci aux classes de Sybille, Céline, Sophie et Anne et une grosse pensée pour leur cinéma de quartier, l’Entrepôt, le Chaplin Denfert et le Luminor.

Jeux d’ombre à l’école maternelle Desvergnes

IMG_5672

Une petite fille imite les gestes de « Rita & le crocodile, À la belle étoile« .

 » L’homme, depuis les origines, a utilisé le feu et les ombres pour le jeu, les rituels et le spectacle… » et la fascination que les ombres exercent sur les hommes continue d’être forte auprès des jeunes enfants du XXI ème siècle. Preuve à l’appui avec deux classes de petite et moyenne section de maternelle qui ont exploré différents jeux avec l’ombre et la lumière, entre expérimentation et imagination.

Bouger avec son ombre et celle des copains en dansant sur la musique de Pawo de Antje Heyn. Vous pouvez en écouter un petit extrait ci-dessous !

b

Allumer et éteindre une lampe de poche, ça c’est de la motricité fine !

Capture d’écran 2020-11-29 à 21.09.52Découvrir les ombres produites par différents objets de la cuisine. « Des p’tits trous des p’tits trous toujours des p’tits trous ».

aFabriquer un jeu de mémory en associant des objets de la classe avec leur ombre.

cCréer des monstres à quatre bras. dManipuler des marionnettes …

eflouté

… et créer des mini-scénarios à deux !

fRegarder des extraits de films et lire des photogrammes.

gCes différentes activités prennent tout leur sens grâce aux enseignantes qui les reprennent et les enrichissent dans le quotidien de la classe.

h

Atelier Cinémix à Rosny sous Bois

image00007Fin septembre, je recevais une proposition insolite du Théâtre-Cinéma Georges Simenon de Rosny-sous-bois, imaginer un atelier en lien avec le spectacle Jours d’école de l’artiste Prieur de la Marne. Je ne connaissais pas l’univers de l’artiste mais un petit tour sur internet avec le visionnement de quelques extraits de ses précédents spectacles et l’interview ci-dessous m’a donné envie de dire « oui ».

Le mystère qui entoure le contenu de son spectacle Jours d’école me donnait une grande liberté pour construire un atelier avec les enfants de deux classes de CP de l’école Jean Mermoz. J’ai eu envie de leur proposer de réaliser une vidéo dont le sujet serait l’artiste lui-même et de commencer à découvrir l’art du mixage par la pratique…le tout en une matinée seulement.Capture d’écran 2020-11-28 à 10.33.26

Capture d’écran 2020-11-28 à 10.50.20Prendre deux images qui existent déjà et en inventer une troisième par le découpage-collage. Les enfants se sont amusés à créer un troisième Prieur de la Marne complètement imaginaire celui-ci.21Dans l’affiche se cachait un personnage intrigant tout de noir vêtu, maîtresse pour les uns, maître nageur pour les autres… Un zoom dans l’image numérique a permis de dévoiler un homme tout de noir vêtu portant sur son épaule une carabine. Toute ressemblance avec une personne réelle serait-elle fortuite ?

Capture d’écran 2020-11-28 à 13.10.58

IMG-7114Après l’image, nous nous sommes intéressés aux sons présents dans les films :                aux voix, aux ambiances et à la musique… Nous nous sommes amusés avec des jeux vocaux avant d’enregistrer le titre du spectacle et un appel angoissé à PRIEUR !

sonsEnfin, Prieur de la Marne nous a envoyé une petite vidéo que nous avons découpée et  transformée… L’arroseur arrosé ! L’enregistrement de la sonnerie de l’école, quelques ambiances de récréations récupérées sur internet et une musique libre de droit ont complété notre batterie de sons.

8La vidéo est en ligne !

Merci aux élèves, aux deux enseignantes, à Clara et au Théâtre-Cinéma Georges Simenon pour cette collaboration enjouée. ET … il va sans dire que nous sommes tous impatients de découvrir le spectacle de Prieur de la Marne et de savoir enfin quel est ce mystérieux homme en noir…

Deux ateliers sur la lumière au cinéma…

1Les ateliers sur la lumière au cinéma célèbrent les liens entre la salle de cinéma et la salle de classe. Le 31ème festival du court métrage d’humour de Meudon organisé par Meudon 7e art a permis de renforcer ces liens pour six classes de maternelle des écoles La Fontaine et Desvergnes.

ATELIER n° 1 : La salle de cinéma, un lieu unique

Capture d’écran 2020-11-20 à 22.11.42 (1)

Dans un premier temps, nous avons reparlé très concrètement de la sortie au cinéma effectué avant les vacances de la Toussaint. L’aide de photographies a été précieuse pour raviver les mémoires : se rappeler ce qu’est un festival, décrire la salle de cinéma et le déroulement de la séance, partager ses impressions sur les différents courts métrages du programme  » Drôles de créatures « .

Capture d’écran 2020-11-21 à 15.17.03

Ensuite les enfants ont allumé leur lampe de poche pour concurrencer la lumière du projecteur. Très utile pour comprendre pourquoi nous sommes plongés dans le noir lorsque la projection commence au cinéma alors que les lumières restent allumées quand nous regardons un film sur l’écran de la télévision ou sur celui de l’ordinateur.

Avant de passer à la pratique, petite incursion dans l’histoire du cinéma pour découvrir un des premiers courts métrages d’humour, L’arroseur arrosé des frères Lumière. Beaucoup de succès auprès des enfants du XXI ème siècle ! Ecoutez un petit garçon de grande section  raconter l’histoire quelques jours après avoir vu le film.

Chaque enfant a ensuite dessiné sa salle de cinéma pour l’explorer avec une lampe magique.4

ATELIER n° 2 : L’art de la projection

Commençons par différencier une image imprimée d’une image projetée.

Capture d’écran 2020-11-21 à 08.50.17

Ensuite, rien de mieux que des lanternes magiques avec leurs plaques pour comprendre que l’image projetée est obtenue grâce au passage de la lumière à travers un support translucide. Au delà de la « compréhension », émerveillement assuré !

Capture d’écran 2020-11-20 à 17.55.14Enfin chaque enfant a fait un dessin sur une plaque en rhodoïd pour qu’il soit projeté en grand sur l’écran ! Des petits observateurs ont remarqué que je mettais leur dessin à l’envers dans le support…

7

9

Un grand merci aux enseignantes pour leur confiance et leur complicité.

Capture d’écran 2020-11-21 à 08.28.51 (1)

Des fiches réalisées par des enfants de GS des classes d’Elodie et de Laurence

Atelier « Mon P’tit Cinézik » au cinéma Simenon de Rosny-sous-Bois

couv

Jurassic Park, Steven Spielberg, 1993

 « Avec ce parc, je voulais montrer quelque chose qui ne soit pas une illusion. Quelque chose de réel. Quelque chose qu’ils puissent voir et toucher. »                                                                                                John Parker Hammond, Jurassic Park, Steven Spielberg, 1993          « Le son est un outil émotionnel puissant, et il est plus puissant parce que les gens ne réalisent pas qu’il est là la plupart du temps.»                                                                                                                 Gary Rydstrom, Annie May Swift Hall, 2016

Théâtre et Cinéma Georges Simenon à Rosny-sous-Bois                                              Dimanche 20 septembre 2020                                                                                              Projection du film Jurassic Park à 16h15                                                                                Atelier Mon P’tit Cinézik vers 18h15

Le thème principal du film.

Evolution des dinosaures au cinéma