Formations adultes

 

Partager la démarche développée dans les ateliers enfants auprès des professionnels de l’enfance : enseignants, animateurs, bibliothécaires.

Concept des formations :

  • Favoriser la rencontre avec des images contemporaines ou du patrimoine
  • Aider à l’élaboration d’un questionnement face à une image
    • Qu’est-ce que je vois ?
    • Qu’est-ce que je ressens ?
    • Qu’est-ce que je sais ?
  • Découvrir d’autres images en résonance
  • Développer un atelier de pratique artistique
Image 2

«Crimes de la commune» Photomontage d’Eugène Appert

 

« École et Cinéma 92″, Le voyage de Chihiro

double

« Jusqu’à maintenant, je créais un personnage principal en me disant « je souhaite qu’une telle personne existe. » Cette fois, j’ai créé une héroïne qui est une petite fille ordinaire, quelqu’un avec qui les spectateurs pourront sympathiser, quelqu’un dont ils pourront dire, « oui, c’est comme ça en vrai. » C’est très important de la rendre crédible et réaliste. A partir de là, ce n’est plus une histoire où les personnages deviennent adultes, mais une histoire où ils découvrent quelque chose qui est à l’intérieur d’eux-mêmes, et qui réveillé par les circonstances particulières […] Dans ces circonstances rencontrées par Chihiro, la plupart des hommes paniqueraient ou refuseraient d’y croire, mais ces hommes finiraient par être dévorés. On peut dire qu’en fait, le talent de Chihiro est de trouver la force de ne pas se laisser dévorer. En aucune façon, elle n’est devenue l’héroïne parce qu’elle serait une jolie petite fille dotée d’un cœur exceptionnel. » Citation de Hayao Miyazaki

Projection-conférence :                                                                                                 Le voyage de Chihiro, Hayao Miyazaki, 2001                                                               Cinéma Jean Vigo de Gennevilliers                                                                             Samedi 2 octobre 2021                                                                                             Cinéma Le Rex de Châtenay-Malabry                                                                         Samedi 9 octobre 2021                                                                                                   Co-animation avec Marc Laugenie (conseiller pédagogique en musique)

 À télécharger : Pour aller plus loinDe Chihiro à SenD’un passage à l’autreLe shinto ou la voie des KamiDes métamorphosesLa métamorphose de BôL’extrait La descente d’escalier 1L’extrait La descente d’escalier 2Voyage en ballon

Capture d’écran 2021-09-21 à 09.45.55

Après la sortie du film Princesse Mononoke, Hayao Miyazaki, épuisé par plus de deux ans de travail intensif, annonce pour la première fois son départ à la retraite. La mort accidentelle de son successeur désigné, Yoshifumi Kondo, lui fait reprendre le chemin des studios pour réaliser Le voyage de Chihiro. Depuis lors, Hayao Miyazaki a annoncé un certain nombre de fois sa retraite pour revenir sur sa décision quelque temps plus tard. Deux longs métrages sont attendus, tel le personnage du vieux Kamaji, Hayao Miyazaki semble bien être l’esclave consentant du cinéma.

L’adaptation en long métrage de son court métrage Boro la Chenille.

 Le deuxième long métrage auquel Hayao Miyazaki travaille depuis 2016 est en lien avec le roman de Yoshino Genzaburo paru en 1937, Comment vivez-vous ?. Le film racontera combien le livre du journaliste Genzaburo a été important dans la vie du héros. Le film est dédié à son petit-fils.

Capture d’écran 2021-09-21 à 10.31.42

En attendant la sortie du film, on peut se plonger dans la lecture du roman qui vient d’être édité en français.

Le livre de Sachiko Kashiwaba, La Cité des Brumes oubliées, une source importante pour Le voyage de Chihiro, est lui aussi enfin traduit en français et il sort le 13 octobre. Un petit tour dans vos librairies va s’imposer !

la cité des brumes oubliées

« École et Cinéma 92″, Même pas peur !

couv

Cinq photogrammes issus des courts métrages du programme « Même pas peur ! » lié au dispositif « École et Cinéma »

« On les (ses peurs) approche, en revanche, avec infiniment plus de douceur, quand on peut les rencontrer dans un récit qui, tout en nous racontant des histoires lointaines, nous parle aussi de nous…  …/… Les récits sont de véritables cadeaux, les plus beaux cadeaux qu’on puisse offrir aux enfants : ils leur parlent d’eux sans les violer dans leur intimité. Il les relient, à travers les âges et au-delà des histoires singulières de chacune et de chacun, à la communauté des humains dans ce qu’elle a de plus universel.  »                                    Même pas peur de la peur !, Philippe Mérieu dans Même pas peur !, ouvrage collectif, Gallimard Jeunesse, 2012

Formation en distanciel le mercredi 31 mars 2021

Document à télécharger : Bibliographie, filmographie, sitographie                                                                                                                                                                                     Le Pain et la rue, Abbas Kiarostami, 1970

pain-et-la-rue-le-01

 » …/…  J’avais trente ans lorsque j’ai réalisé Le pain et la rue, il y avait des enfants autour de moi qui m’ont permis de replonger dans cet univers. Et ma propre enfance n’étant pas si éloignée, j’ai eu recours à une émotion très forte issue de ma propre expérience. Comme beaucoup d’entre nous, j’avais peur des chiens, et dans ma famille j’avais la responsabilité d’aller chercher le pain. La distance était longue, c’était l’après-guerre et il fallait passer par ce dédale de ruelles, le pain à la main. Je me suis rappelé mon propre désarroi et il me semble qu’encore aujourd’hui je n’ai guère de mal à me replonger dans les émotions positives ou négatives qui étaient les miennes à cet âge-là. L’enfant qui est en nous n’est jamais loin. »                                                               Cahier de l’invité, SAPHIRE, Abbas Kiarostami, 2013

Documents à télécharger : Images séquentiellesOù est la maison de mon ami ? la scène du chienplans subjectifs

Allez Hop !, Juliette Baily, 2012                                                                              Documents à télécharger : Imagine et dessine l’environnement autour du plongeoir et de la nageuse.Recherches graphiques

la piscine from GIF TEAM on Vimeo.

Shopping, Vladilen Vierny, 2013

microgeste1Documents à télécharger : La caméra au plus près du personnageJuste une mise au point !Un accessoire clé !

La Saint-Festin, Anne-Laure Daffis et Léo Marchand, 2007                                                      Documents à télécharger : - Le montage alternéEmpathie,L’échelle des plans,Le jeu des différencesL’art des mélanges,

LES VOISINS DE MES VOISINS SONT MES VOISINS – TEASER from LARDUX FILMS on Vimeo.

 La grosse bête, Pierre-Luc Granjon, 2013

changement de tableau  Documents à télécharger : Images séquentiellesDossier préparatoire

« Mon Premier Cinéma » 2020-2021

couv

“Pour réaliser une chose vraiment extraordinaire, commencez par la rêver. Ensuite, réveillez-vous calmement et allez d’un trait jusqu’au bout de votre rêve sans jamais vous laisser décourager.”  Walt Disney, Hors-série Disney Vintage (1925-1966) La Septième Obsession

  Projection-Conférence :                                                                                          Studio des Ursulines, Paris                                                                                                    Vendredi 6 novembre 2020                                                                                Rencontre annulée, remplacée par une formation à distance                                              le mardi 8 décembre à 16h30

Dossier de présentation Mon Premier Cinéma 2020-2021Bibliographie-sitographie

programme

Documents à télécharger : Mémory des pairesDrôles de silhouettesChamp:contrechamp Point de vue – que voient les personnages ? Que voient les spectateurs ?Champ:contrechampLa nuit, Images séquentiellesD’un monde à l’autre

netDocuments à télécharger : D’un monde à l’autre1,D’un monde à l’autre2D’un monde à l’autre3D’un bruit à l’autrePoint de vue, prendre de la hauteurLe volet, montage de planD’un lieu à l’autrePoint de vue 2Jeu de miroirPoint de vue, échelle des plansImages séquentielles

AliceDocuments à télécharger : Les personnagesCorps disloquéD’un monde à l’autre1D’un monde à l’autre2Les bullesPoints de vueLa scène du chien clownMétamorphoses

Lors de la formation, des enseignantes ont évoqué les albums d’Anaïs Vaugelade sur sa jeune héroïne Zuza ainsi que ceux de Jean Leroy et Audrey Poussier sur leur héros Castor-Têtu. Un grand merci à elles !

livres

« Ecole et Cinéma-maternelle » dans le Val d’Oise

couv

 « Le voyage est comme une espèce de porte par où l’on sort de la réalité connue pour pénétrer dans une réalité inexplorée qui semble un rêve. »                                                                                                                Au soleil, Guy de Maupassant, 1884

Après le programme original Vert la nature ! imaginé pour les 20 ans du festival « Image par Image, les élèves des classes inscrites dans le dispositif Ecole et cinéma-maternelle vont découvrir deux autres programmes de courts métrages qui ont de nombreux points communs : Le Grand Dehors et Voyages de rêve.

La formation prévue pour les enseignants le 9 décembre est annulée. Les enseignants auront accès à des vidéos en lien avec les deux programmes par l’intermédiaire de l’association EcransVO.

LE GRAND DEHORS

Le Grand Dehors – Présentation Marielle Bernaudeau from Ecrans VO on Vimeo.

La conférence intégrale en audio, c’est ici

Documents à télécharger : Bibliographie, sitographieQue voient-ils à leur fenêtre ?

fenêtre

Le chat d’appartement, Sarah Ropper, 1998

D’un maître à l’autreplan subjectifLes angles de prise de vue

hublot

Une grande excursion, Nick Park, 1989

GromitLa construction de la fuséeLa station de ski lunaire

fenêtre copie

Flocon de neige, Natalia Chernysheva, 2012,

Images séquentiellesJeu de « cache-cache »

VOYAGES DE REVE

Documents à télécharger : Bibliographie, sitographieLes personnagesA chaque personnage son image…CadragePlans subjectifs

Voyages de rêve – Présenté par Marielle Bernaudeau from Ecrans VO on Vimeo.

La conférence intégrale en audio, c’est pour bientôt !

Impression d'arc en ciel11

Impression d’arc-en-ciel, Gitanjali Rao, 2006

Images séquentielles Impression d’arc en cielD’un moment à l’autre

photo parents

Le petit Cousteau, Jakub Kouril, 2014

Angles de vueJacques-Yves Cousteau

photos couleurs et N&B

Demain il pleut, Anne-Céline Phanphengdy, Mélanie Vialaneix, 2013

D’une image à l’autreLes cadres photographiques

image

Le kiosque, Anete Melece, 2013

Le paysage d’OlgaCadre, champ, hors-champL’échelle des plansLes émotions d’Olga

rencontre.jpeg

La carte, Stéfan Le Lay, 2009

« Ma première séance » 2020-2021

ma première séance

« La lumière est à l’origine du cinéma. C’est elle qui projette et transporte les images, le long d’un rail lumineux, de la boîte noire du projecteur ou de la lanterne, jusqu’à l’écran. La lumière nous éclaire et nous réchauffe. Elle crée aussi le mouvement et le mystère, et fascine les enfants en projetant des ombres mouvantes ou en guidant les jeunes aventuriers dans le noir par la grâce d’une lampe de poche… »                                                                                                                               Brochure « Ma première séance » 2020-2021

« Le cinéma c’est l’écriture moderne dont l’encre est la lumière. » Jean Cocteau

Projection-conférence                                                                                              Cinéma Le Méliès à Montreuil                                                                                        Mercredi 14 octobre 2020

Documents à télécharger : Biblio-sitographie

Capture d’écran 2020-10-09 à 17.30.06

Documents à télécharger : Les sources de lumière…Bear, le jeu des … différences !The theory of sunset, images séquentiellesThe theory of sunset, les formes circulairesBear, points de vue et cadrageThe theory of sunset, échelle des plansThe theory of sunset, point de vueForests, points de vueBear, où est le grillon ? Bear, où est le grillon ?Nature, l’orchestreForests, métamorphosesOllie’s forest, les animaux bioluminescents

Capture d’écran 2020-10-09 à 17.45.36

Documents à télécharger : Le « clair-obscur » dans la peinture et la photographieLes sources de lumière… (2)Une nuit de tempête, un feu expressifPetite flamme, les différents plansMa première séance, les angles de vue (1)Ma première séance, les angles de vue (2)

Making-of de Luminaris

Fonctionnement de la table à vague dans Two ballons, d’autres vidéos sur le site dédié au film.

« Ecole et Cinéma 92  » Pierre et le loup

faceà face6

« Pierre et le loup » Suzie Templeton, 2009

« Si cela n’avait tenu qu’à moi, je n’aurais pas choisi ce sujet. C’était terrifiant de reprendre une œuvre aussi connue et aussi appréciée. J’aurais préféré écrire quelque chose d’entièrement nouveau. Mais dans le même temps, je voulais vraiment le faire. Enfant, j’adorais cette œuvre. Au moment où j’ai été approchée, je ne savais pas qu’elle avait été adaptée par Disney et par d’autres cinéastes, et j’ai été encore plus terrifiée quand je me suis rendu compte que cela avait été fait autant de fois ! Je me suis demandée ce que je pouvais apporter de plus ou de différent. Je ne voulais surtout pas répéter les choses. Alors j’ai regardé toutes les versions que j’ai pu trouver pour m’assurer de ne surtout pas les copier. Par chance, cela m’a permis de me rendre compte que ce que j’imaginais était totalement différent. »                                                                                              Interview de Suzie Templeton

« Oui je peux être agacé parfois par l’image édulcorée qu’on réserve au jeune public dans un certain nombre d’œuvres dites « pour enfants ». L’univers enfantin n’est pas tout rose, il est fait de grands bonheurs, mais aussi de grandes peines, de grosses colères, de grands drames. Enfant on vit les choses pleinement. Quand on joue on est totalement pris par le jeu, sans penser qu’on est en train de jouer. Les adultes ont tendance à oublier ce qu’était l’enfance, ce n’est pas Disneyland. »                          Interview de Pierre-Luc Granjon

Projection-conférence :                                                                                                Pierre et le loup, Suzie Templeton, 2009                                                                    Cinéma Jean Vigo de Gennevilliers                                                                                  Samedi 3 octobre 2020                                                                                              Cinéma Le Rex de Châtenay-Malabry                                                                        Samedi 10 octobre 2020                                                                                                      Co-animation avec Marc Laugenie (Conseiller pédagogique en musique)

À télécharger : Pour aller plus loin …Le générique d’ouvertureJeu de regardFace à faceAngles de vueChamp-contrechampLe corps de Pierre                                              Et aussi : Pierre et le loup, texte de ProkofievLe dépliage d’oeuvres

En 1957, pour l’un de ses programmes télévisés, Walt Disney a raconté la visite de Prokofiev à Hollywood en 1938. Le pianiste Ingolf Dahl joue le rôle de Prokofiev.

Présentation du « Loup blanc » par Pierre-Luc Granjon.

présentationLBÀ télécharger : D’un film à l’autre

« L’homme qui plantait les arbres » Ecole et Cinéma 79

couverture

« L’homme qui plantait des arbres », Frédéric Back, 1987

« Je me demande si le rapport premier aux arbres n’est pas d’abord esthétique, avant même d’être scientifique. Quand on rencontre un bel arbre, c’est tout simplement extraordinaire. »                   Francis Hallé, exposition Nous les arbres, Fondation Cartier pour l’Art contemporain

Conférence :                                                                                                                      Crac !, Frédéric Back, 1981                                                                                    L’homme qui plantait des arbres, Frédéric Back, 1987                                                            Cinéma de la Crèche (79)                                                                                                      Mercredi 19 février 2020

À télécharger :   Bibliographie-filmographie

1

Crac !

La vie de familleLes moyens de locomotionLes chansons et musiques traditionnellesLes peintres québécoisImaginaire autour d’une chaise

chêne

L’homme qui plantait des arbres

Métamorphose d’un homme, Elzéard BouffierMétamorphose d’un paysageDes essences d’arbres …Textes de GionoMétamorphose d’un paysage (2)

D’autres liens ici !

« Ernest et Célestine » Mon Premier cinéma 75

couv

« Ernest et Célestine », Benjamin Renner, Vincent Patar, Stéphane Aubier, 2012

Deuxième temps de formation Mon Premier cinéma                                                          Projection conférence au Studio des Ursulines, Paris                                                          Mardi 28 janvier 2020

Documents à télécharger : Bibliographie-filmographieLe monde d’en basLe monde d’en hautLe regard dirigé vers le haut ou vers le basUne rencontre à petits pasDerrière le masqueL’évolution des dessins de CélestineLes chansons d’Ernest et Célestine

La scène du passage de l’hiver au printemps réalisée par Davy Durand.

A lire aussi ici, et encore !