Formations adultes

 

Partager la démarche développée dans les ateliers enfants auprès des professionnels de l’enfance : enseignants, animateurs, bibliothécaires.

Concept des formations :

  • Favoriser la rencontre avec des images contemporaines ou du patrimoine
  • Aider à l’élaboration d’un questionnement face à une image
    • Qu’est-ce que je vois ?
    • Qu’est-ce que je ressens ?
    • Qu’est-ce que je sais ?
  • Découvrir d’autres images en résonance
  • Développer un atelier de pratique artistique
Image 2

«Crimes de la commune» Photomontage d’Eugène Appert

 

La lanterne magique et l’art de la projection

F&A2Au troisième trimestre, les classes inscrites dans le dispositif Ma Première Séance assisteront à un spectacle de lanterne magique imaginée spécialement pour les tout-petits par la technicienne et historienne Anne Gourdet Marès. Afin d’aider les enseignants à préparer la découverte de ce spectacle une conférence illustrée leur a été proposée : des ombres projetées au théâtre optique. Une belle occasion de partager ma passion des objets du pré-cinéma : marionnette, chambre noire, lanterne magique, praxinoscope…

lanterne1lanterne2Document d’accompagnement : Pour aller plus loin

Les enseignants ont ensuite réalisé des petites séquences animées…

Musique libre de droit West-Africana, Music Screen

Mon premier cinéma 2017-2018

couvProjection-conférence :                                                                                              Studio des Ursulines                                                                                                    Mardi 7 novembre 2017

L’association Enfance au cinéma a préparé pour les classes maternelles parisiennes un parcours cinématographique en trois rendez-vous. Quand le cinéma s’allie à la littérature pour donner aux enfants le goût de la vie et la force de combattre les peurs et les préjugés…

Document accompagnant la conférence : Pour aller plus loin

afficheDes images séquentielles avec Compte les moutons et La moufle, une échelle de plans avec Une autre paire de manches

Une autre version animée de La Moufle par Natalia Martchenkova, 1996

affiche2Le regard subjectif et la profondeur de champ avec Les sept chevreaux 1 et Les sept chevreaux 2, un jeu de mémory avec Grandméchantloup.Affiche3

Les angles de prise de vue avec Les trois brigands, une histoire de Wilhelm Busch La courageuse fille du meunier

« Ma première séance » 2017-2018

RCETO

Projection-conférence :                                                                                           Magic Cinéma à Bobigny                                                                                             Mercredi 18 octobre 2017

Document accompagnant la conférence Ressources

L’association Cinémas 93 organise une nouvelle saison du dispositif  Ma Première Séance pour les jeunes spectateurs des écoles maternelles de la Seine-Saint-Denis. Pour leur premier rendez-vous dans les salles de cinéma, les classes vont découvrir 5 courts métrages du programme La Petite Musique des Bruits.

Balade

« Balade » de Betty Bone, 2006

2

« Les Bruits » de Thibault Petrissans, 2009

3

« Drôle de son » de Pernille Sihm, 2012

4 bis

« Light Forms » de Malcolm Sutherland, 2010

5

« Un petit quelque chose » de Elena Walf , 2015

Retrouver les sons de cet extrait (1:44 – 2:36) de Balade de Betty Bone :

 

Au deuxième trimestre, trois courts métrages des Studios d’Art de Shanghai seront projetés aux élèves. Une ouverture sur le monde et sur la culture chinoise avec notamment la mise en valeur des oeuvres du célèbre peintre populaire Qi Baishi.

te_tards1

« Les têtards à la recherche de leur maman » de Te Wei (1960) avec un dessin de Qi Baishi

L'épouvantail de Hu Jinqing,  1985

« L’épouvantail » de Hu Jinqing (1985) avec un dessin de Qi Baishi

"Les singes qui veulent attraper la lune" de Zhou Keqin (1981)

« Les singes qui veulent attraper la lune » de Zhou Keqin (1981) avec un dessin de Qi Baishi

Retrouver les animaux rencontrés par les têtards dans les oeuvres de Qi Baishi.

« Tout en haut du monde » de Rémi Chayé

Tout en haut du monde de Rémi Chayé, 2016

Tout en haut du monde de Rémi Chayé, 2016

« La terre semblait plus haute que la veille. Malgré le beau temps, impossible d’avancer. La glace s’était resserrée autour du bateau. Aucune eau libre n’apparaissait… Pression exercée par des milliers de tonnes de glace. C’était la première manifestation du danger nous menaçant… »                                                                                                                                L’odyssée de l’Endurance de Sir Ernest Shackleton, Editions Paulsen, 2013

   Projection-conférence :                                                                                           Cinéma Le Rex de Châtenay-Malabry                                                                       Samedi 7 octobre 2017                                                                                           Cinéma Jean Vigo de Gennevilliers                                                                           Samedi 14 octobre 2017

Documents accompagnant la conférence : Pour aller plus loinLe trajet du Davaïéchelle de plansle regard subjectif

Film de fin d’études, Eaux fortes de Rémi Chayé, La Poudrière, 2005

Hi Life de Syd Matters, chanson utilisée lors de la fuite de Sacha (Album Brotherocean,2010)

La conquête de Pôle Nord vue par Georges Méliès en 1912. L’appareil du professeur Maboul atterrit sur les terres arctiques à la minute 24.

« Phantom Boy » de Jean-Loup Felicioli et Alain Gagnol

Projection-conférence :                                                                                            Cinéma Le Florida à Saint Savien                                                                                  Mercredi 20 septembre 2017                                                                                              Au CIBDI à Angoulème                                                                                            Mercredi 4 octobre 2017                                                                                                    Au TAP Castille à Poitiers                                                                                                      Mercredi 17 janvier 2018

Documents accompagnant la conférence : pour aller plus loinles personnages

Comme si je planais dans l’air qui me réclame,                                                                  Et comme si j’avais une âme                                                                                             Faite avec des plumes d’oiseau…                                                                                     La fin de Satan de Victor Hugo, 1886

Schwizgebel

Le vol d’Icare de Georges Schwizgebel, 1974

Icare

Icare de Michel Ocelot, 1989

Histoire_tragiques_2

Histoire tragique avec fin heureuse de Regina Pessoa, 2005 

Le personnage de Superman résonne en chacun de nous parce qu’il est une fusion de toutes les histoires que nous aimons depuis 50000 ans. C’est Moïse, Hercule, Icare et Jésus enveloppés dans un drapeau américain. »                    Mark Millard (scénariste)

Superman de Max et Dave Fleischer, 1941-1943

Superman de Max et Dave Fleischer, 1941-1943

Pourquoi j’aime Batman ? Parce que justement, il n’est pas Superman. Pour moi, il est vraiment un héros moderne, il a des problèmes, il fait des trucs déments, cependant il est humain. Comme un héros moderne, il a des tas de gadgets, mais qui peuvent exploser à tout moment. J’adore l’idée que ce magnifique Batplane puisse être descendu d’un seul coup de révolver car ça le rapproche de la réalité. Batman est aussi un personnage absurde. Un type qui éprouve le besoin de se déguiser en chauve-souris est forcément un peu cinglé.                                                                                                       Tim Burton

Batman : The Animated Series de Bruce Timm et Eric Radomski, 1992-1995

Batman : The Animated Series de Bruce Timm et Eric Radomski, 1992-1995

Spider-Man est sans doute le moins extravagant des super-héros. Il n’est pas invulnérable comme Superman. Il n’est pas sombre et vengeur comme Batman. C’est un personnage qui voudrait être normal, qui a des angoisses, qui se cherche une petite amie. Il est rongé par le doute et le remord. Il culpabilise d’avoir, par orgueil, laissé s’échapper le gangster qui va plus tard assassiner son oncle Ben. Il a été élevé par sa tante May. Il a besoin d’une voix rassurante pour calmer ses angoisses existentielles.                Harry Brod (sociologue)

Spider-Man de Stan Lee et Steve Ditko, 1967-70

Spider-Man produit par Hanna-Barbera, chaîne ABC, 1967

« Maternelle et cinéma » dans le Val d’Oise

grand-petit

Dossier d’accompagnement du programme : Grand-Petit et petits-grands

Le Petit Chat Curieux (Komaneko) de Tsuneo Goda

mise_en_abimeJ’ai essayé de réaliser un film qui pourrait encore être apprécié dans dix ans, dans vingt ans, dans cent ans, un peu comme un livre d’images qui continue d’être lu de génération en génération.                                                                        Tsuneo Goda, janvier 2008

Documents accompagnant la conférence : lire et écrire komanekoles sentiments et les émotions de Komanéko

IMG_9262

Présentation du film :

Le temps qu’il fait, programme conçu par l’association « Les Enfants de Cinéma »

couv

 … si le sujet est petit, il faut le rendre grand, il doit élever la réalité à un autre niveau… Le documentariste doit être comme les peintres. Il doit créer quelque chose par le regard, mais pas seulement. C’est quelque chose qui est en toi et qui vient de l’enfance.                                                                                                                                  Joris Ivens 

          L’ondée de David Coquard-Dassault, 7 min 40 s, 2008                                   Documents accompagnant la conférence : De plus en plus prèsRecherche graphiqueD’une ville à l’autre


La maison démontable (One Week) de Buster Keaton et Edward F. Cline, 22 min 17 s, 1920                                                                                                                        Document accompagnant la conférence :  De mal en pire...                                                                                                                                                                                              Le Jardin de Marie Paccou, 6 min 5 s, 2002                                                     Document accompagnant la conférence : jeux de cadrage

Document Ressources : pour aller plus loin...

« Entre ombre et lumière » à la crèche Saint-Leu de Villetaneuse

couvL’association Cinémas 93 enrichit sa réflexion sur l’éveil culturel des tout-petits en proposant un parcours expérimental de cinéma en crèche. L’équipe de la crèche départementale Saint Leu de Villetaneuse s’est associée à ce projet, la crèche ne bénéficiant pas d’un cinéma de proximité. La formation est au centre du parcours. La première séance était consacrée à l’histoire des images qui bougent : des premières ombres corporelles à la projection du premier dessin animé Pauvre Pierrot d’Emile Reynaud le 28 octobre 1892 au musée Grévin.

3

Marionnettes en ombre chinoise, lanterne magique, jouets optiques…

theatre_optique2

Représentation d’Emile Reynaud manipulant son théâtre optique

Ces pratiques anciennes sont régies par le même principe que le cinéma : des images sont projetées sur une toile ou sur un mur blanc à l’aide d’une source lumineuse. Elles sont aussi un excellent moyen pour préparer les enfants à la découverte de la salle de cinéma, apprivoiser l’obscurité et s’immerger par l’imagination dans les images projetées.

La deuxième séance était consacrée quant à elle à la réalisation pratique d’un mini-spectacle en ombres chinoises. Unanimement, l’équipe a choisi de mettre en scène la célèbre chanson Dans sa maison un grand cerf.

IMG_3427

Chercher la meilleure façon de représenter son personnage… De face ? De profil ?

IMG_3436

Dessiner la forme définitive sur un Canson noir.

IMG_3432

Découper la silhouette.

IMG_3450

Fixer un bâtonnet.

IMG_3508

Le matériel est prêt.

Un choeur de chanteurs enthousiastes, un bruiteur (toc, toc) et des manipulateurs sont prêts pour les premiers essais…

IMG_3461

Se serrer la main tout en maintenant la fenêtre et les personnages est un exercice de haut vol !

Ce spectacle est un work in progress, l’équipe souhaitant le présenter aux enfants et aux parents lors de la restitution finale du parcours le vendredi 16 juin. Une belle histoire à suivre !

Il était une fois… les contes au cinéma

transformation« […] pareilles à des semences emportées par le vent, elles s’envolent à travers les générations, propageant de nouvelles histoires et dispensant à de nombreux peuples la nourriture spirituelle. […] Chaque nouveau poète y ajoute quelque chose de sa propre imagination, et d’être ainsi alimentées elles se remettent à vivre. Leur faculté germinative est éternellement vivace, attendant seulement un contact pour s’éveiller. »                        Heinrich Zimmer, Le roi et le Cadavre, cité par Bruno de la Salle dans Le conteur amoureux

Journée d’Education à l’Image avec CINESSONNE                                                       Ciné 220 à Brétigny sur Orge                                                                                       Mardi 28 mars 2017                                                                                                 Documents à télécharger : dérouléinscriptionressources

Il était … des Cendrillon animées…