« Ecole et cinéma 77 et 79″ Wadjda

miroirProjection-conférence :                                                                           Wadjda d’Haifaa al-Mansour                                                                                      Cinéma de La Ferme du Buisson à Noisiel                                                                samedi 5 novembre 2016                                                                                        Cinéma Le Cluzot à la Crèche                                                                                mercredi 18 janvier 2017

Document accompagnant la conférence : wadjda

Wheeling, Alice Austen, 1896.jpg
Fernand Fernel, vers 1900.jpg
jean de Paleologu .jpg
betinet-blanche-d-antigny-and-her-velocipede(1).jpg
Alice Austen 95.9.35.jpg
1895.jpg

Deux documents à découvrir :

revolution-sous-le-voile-691993-d256


Lire ce que des élèves de CM2 pensent du film (atelier initiation à la critique de cinéma).

A la recherche des héroïnes qui se cachent dans la nouvelle plateforme pédagogique Des Enfants de Cinéma

sili

Sili dans « La petite vendeuse de soleil » de Djibril Mambety Diop, 1998

gouwa

Gouwa dans « Le roi des masques » de WU Tian-Ming, 1998

nansa

Nansa dans « Le chien jaune de Mongolie » de Byambasuren Davaa, 2005

laure

Laure dans « Tomboy » de Céline Sciamma, 2011

jim

Jim dans « Treeless Mountain » de Kim So-Yong, 2011

Atelier « Enfances au cinéma » : initiation à la critique de cinéma

IMG_1927

Photogramme de la bande annonce « Les quatre cents coups » de François Truffaut, 1959

Pendant la première séance, les élèves ont découvert les outils promotionnels (affiches et bandes annonces) qui accompagnent chaque mercredi les nouvelles sorties de films. Ils ont lu et entendu des exemples de critiques et réfléchi sur leurs impacts auprès des spectateurs. Enfin, une mini-enquête a dévoilé leur stratégie pour choisir les films qu’ils ont envie de voir …

IMG_1930

IMG_3386

Après avoir vu Wadjda d’Haifaa Al-Mansour avec leur classe dans le cinéma de leur quartier, certains enfants ont essayé de mettre des mots sur leurs impressions dans l’objectif de les partager sur ce blog. Etre capable de développer une argumentation est un exercice exigeant qui s’apprend par la pratique. Voici une sélection de textes écrits par des élèves de CM1-CM2.

IMG_3387

  » Ce qui m’a plu, c’est que Wadjda dépasse les limites et j’ai bien aimé aussi son amitié avec Abdallah. Par contre, j’ai trouvé qu’il y avait des moments longs et ennuyeux. »                                                                                                                        Elizabeth , 10 ans

« Wadjda est un film très intéressant, les personnages sont très attachants et originaux. L’histoire capte l’attention dès le début. Je trouve que le film était un peu trop religieux. »                                                                                                                   Laëtitia, 10 ans

« Le sujet du film, le vélo, n’est pas très original et je trouve que l’histoire n’est pas très intéressante. Je me suis par contre attachée aux acteurs et il y a quand même des moments où j’ai bien rigolé et d’autres où j’ai été très émue. »            Aleksandra, 10 ans

« Le film Wadjda est un film formidable. Certaines scènes sont amusantes et surprenantes. Mais j’ai été déçue par la fin. »                                             Dana, 10 ans

« Je n’ai pas beaucoup aimé le film. J’ai détesté quand son copain lui a volé son sandwich, je trouve qu’il fait trop son «malin». Il vient d’une famille riche et je n’aime pas ça. Je n’ai pas aimé non plus la directrice d’école, elle a coupé le trafic de Wadjda et elle n’a pas voulu lui donner l’argent du concours. »                                                         Pierre

Abdullah

« Je n’ai pas trop aimé ce film. Les personnes ne sont pas attachantes. Je trouve qu’Abdallah est trop fier de lui car il est riche. Le film représente bien les saoudiens. Ce film a fait avancer les choses en Arabie Saoudite, les filles peuvent maintenant faire du vélo dans les squares. »                                                                                                   Jules

« Personnellement, je n’ai ni aimé ni détesté ce film. Ce n’est pas qu’il m’a déçu ou ennuyé, c’est juste que moi, je ne voudrai pas le revoir. Je vais vous expliquer pourquoi. Premièrement, je n’aime pas vraiment l’histoire, certes, Wadjda est un peu … rejetée  ! Ça me plaît mais après je trouve qu’elle devient un peu égoïste. D’accord, elle fait ça parce qu’elle est «déterminée» mais bon, bref ! Deuxièmement, je n’ai pas vraiment compris la fin, elle se retrouve seule avec sa mère et troisièmement elle réussit à avoir son vélo. OK, comme si on ne s’y attendait pas ! J’en ai vraiment marre des histoires dans lesquelles on arrive toujours à avoir ce que l’on veut. Comme les histoires d’amour où c’est toujours réciproque. Les histoires d’amitié aussi m’énervent. Les histoires qui finissent mal ou qui sont tristes ont disparu du cinéma. Enfin, c’est ce que moi je trouve ! Je m’adresse au cinéma, refaites des histoires tristes ! MERCI ! »                                            Louna, 11 ans

« Je n’ai pas trop aimé le film parce que je savais que ça allait se terminer comme ça et en plus j’ai trouvé que ça n’était pas assez original. »                                         Victoire, 9 ans

fin

« J’ai bien aimé le film car il m’a appris que les filles n’ont pas le droit de faire du vélo en Arabie Saoudite. Je pense que le personnage principal est crédible parce qu’elle a tout fait pour avoir son vélo. Certaines scènes étaient drôles et surprenantes Par exemple la fin quand elle fait une course avec son ami et qu’elle gagne. J’ai découvert quelque chose que je ne connaissais pas. Je conseille ce film à un ami. »                    Mathieu, 11 ans

« J’ai bien aimé le film. J’ai été étonnée par la volonté de Wadjda pour avoir un vélo. Par exemple, quand elle fait des bracelets aux couleurs des équipes de foot. Il y a des scènes qui sont tristes, d’autres sont joyeuses. »                                                                Marie

bracelet

« Le film Wadjda a beaucoup d’actions. Le vendeur de vélo parle arabe. Wadjda vend des bracelets à l’école. Elle porte le voile. C’est la première fille qui fait du vélo. Il y a beaucoup d’émotions. A la fin, elle a eu son vélo. »                                                  Mamadou, 10 ans

« Ce film a beaucoup capté mon attention. Il aborde un sujet vraiment très original pour moi. Pourquoi critiquer le film négativement avant même de l’avoir vu ? Moi, dès que j’ai vu l’affiche, ça m’a beaucoup intéressé. Dès que j’ai vu le film Wadjda, j’ai adoré, pourquoi ? Quand elle a une idée en tête, elle se lance un défi. Pour moi, les personnages sont un peu crédibles et attachants mais ils sont très complexes. Certaines scènes sont très surprenantes, d’autres me font rire, elles ne sont pas du tout sans intérêt. La fin est un peu ouverte et surprenante mais pas du tout décevante pour moi. Je conseillerai ce film à mes amis. J’aimerais beaucoup le revoir. Ce film illustre bien un pays, l’Arabie Saoudite. En plus j’ai découvert quelque chose que je ne connaissais pas. »                                       Abi

« Ce que j’ai préféré c’est quand Wadjda et ses copines ont fait le concours, par contre, ce qui est un peu triste c’est quand son père a rompu avec sa femme. »                                                                                                                                                         Dieuferson

 » On dirait que l’actrice est la vraie mère de Wadjda … Je n’ai pas aimé que son père se marie avec une autre femme pour avoir un garçon. »                                   Salma, 10 ans

pe_re2_

« Ce film est extraordinaire et magnifique. Il parle d’un pays, l’Arabie Saoudite, où les filles n’ont pas le droit de tout faire, par exemple, enlever leur abaya devant des hommes qui ne sont pas de leur famille. Wadjda m’a beaucoup touchée, elle n’a pas le droit de faire du vélo mais à la fin, elle l’aura son vélo ! J’ai bien aimé aussi quand la directrice a vu les filles faire des tatouages. Wadjda a menti. Elle a fait un concours coranique pour avoir un vélo. J’ai envie de revoir ce film ! »                                                                       Mariama, 9 ans

« Ce film parle d’un pays islamique. J’ai découvert quelque chose que je ne connaissais pas. Les personnages sont crédibles. Wadjda est une personne qui ne lâche pas l’idée qu’elle a en tête. Par contre je n’aime pas trop qu’elle ne pense qu’à son vélo et je déteste quand elle fait semblant de pleurer. Abdallah est trop prétentieux avec son vélo. Le père de Wadjda est le pire père que j’ai jamais connu. Je déteste les films sous-titrés. C’est pour ça que je n’ai pas trop aimé. »                                                              Mohamed, 10 ans

« Je parle de ce film presque tout le temps donc je conseille à mes copains d’aller le voir. »                                                                                                                      Yacine, 10 ans

I_am_a_great_catch_

« Ecole et cinéma 75 et 92″ Wadjda

Photogramme de Wajdja

Photogramme de Wajdja de Haifaa Al-Mansour, 2012

« La bicyclette a fait plus pour l’émancipation des femmes que n’importe quelle autre chose au monde. Elle leur donne un sentiment de liberté et d’autonomie. »                                                                                                                              Susan B Anthony, 1896

Projection-conférence :                                                                                             Wadjda d’Haifaa al-Mansour                                                                                   Cinéma Le Studio des Ursulines à Paris                                                                               Mardi 8 mars 2016                                                                                                               Les deux séances dans les Hauts de Seine sont co-animées avec Claire Frayssignes :         Cinéma Le Rex de Châtenay-Malabry                                                                                   Samedi 12 mars 2016                                                                                                         Cinéma Jean Vigo de Gennevilliers                                                                                       Samedi 9 avril 2016

Document accompagnant la conférence : Wadjda75 / Wadjda92

Wheeling, Alice Austen, 1896.jpg
Fernand Fernel, vers 1900.jpg
jean de Paleologu .jpg
betinet-blanche-d-antigny-and-her-velocipede(1).jpg
Alice Austen 95.9.35.jpg
1895.jpg