Théâtre d’ombres, une porte vers l’imaginaire…

À la belle étoile

À la belle étoile, Rita & Crocodile, Siri Melkior, 2018

En travaillant avec la silhouette noire, j’y ai pris goût. Au départ, je l’ai faite parce que je n’avais pas d’argent. Ensuite, quand j’ai eu quelque argent, j’ai continué à en faire parce que ça me plaisait. Et je trouve que ça s’applique très bien au conte. Le théâtre d’ombre c’est une nuit magique où tout peut arriver. Il y a une pureté qui n’est pas là avec l’image ordinaire.                Michel Ocelot, artificier de l’imaginaire, Silvana Editoriale, 2021

Formation Ma Première Séance avec Cinémas93                                                                  Mercredi 6 avril 2022 à l’INSPÉ de Livry-Gargan

Documents à télécharger : Biblio-sitographieThumbelina, Lotte Reiniger, 1954À la belle étoile, mémory des pairesShaun, Les ombres chinoises

Capture d’écran 2022-04-02 à 11.02.04

Jeux d’ombres dans les albums et les films…

La Fourmi de Robert Desnos mise en scène par un groupe d’enseignants talentueux !

1

2

3

4

Un petit bijou de Lotte Reiniger, Poucette, 1954

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>