Atelier « cinéma d’animation » Maison Populaire de Montreuil

génériqueMétamorphose et cinéma d’animation sont étroitement liés depuis les origines. Nous avons commencé à explorer ces liens avec la complicité d’Emile Cohl, d’Oskar Fischinger et d’Isao Takahata. Les vers de Paul Eluard La terre est bleue comme une orange nous ont entraînés dans une farandole de ronds …

Tous les sens sont mis à contribution, le toucher, le goût et l'odeur !

Tous les sens sont mis à contribution, le toucher, le goût et l’odorat !

réalisation du rond-point final

Réalisation du rond-point final


« Musique : http://www.musicscreen.be/ »  Game.Over sous licence creative commons

Nous avons aussi réalisé une bande annonce pour le Jour le plus court, un article est dédié à cet évènement national !

P1100246

Parallèlement aux projets collectifs, chacun s’est lancé dans l’élaboration d’un flipbook dessiné, il faudra être encore un peu patient pour admirer les réalisations finales…

flip

flip1

Et pour finir l’année en beauté, nous avons eu envie de faire bouger la fusée de la Maison Populaire…

Noël


« Musique : http://www.musicscreen.be/ » Jingle-belles version 2 sous licence creative commons

« Le jour le plus Court » à la Maison Populaire de Montreuil

banniere_web_800x350_horizontale

L’atelier cinéma d’animation de la Maison Populaire de Montreuil vous propose un programme de courts métrages dédié aux animaux. Le logo de la Maison Populaire nous a inspirés !

Le logo de la Maison Populaire de Montreuil

Le logo de la Maison Populaire de Montreuil

Le 21 décembre le salon se transforme en ménagerie : une mouche acrobate, des poulpes très résistants, une souris de laboratoire, des girafes trapézistes, un poisson récalcitrant et … une baleine amoureuse !

La mouche acrobate de Percy Smith, 1min, 1908

La mouche acrobate de Percy Smith, 1min, 1908

Oktapodi de Julien Bocabeille, 2 min, 2007

Oktapodi de Julien Bocabeille, 2 min, 2007

Carlitopolis de Luis Nieto, 3min, 2006

Carlitopolis de Luis Nieto, 3min, 2006

5m80 de Nicolas Deveaux, 5 min, 2013

5m80 de Nicolas Deveaux, 5 min, 2013

Le moine et le poisson de Michael Dudok de Wit, 6 min, 1994

Le moine et le poisson de Michael Dudok de Wit, 6 min, 1994

L'éléphant et la baleine de Jacques Remy Girerd, 8min, 1986

L’éléphant et la baleine de Jacques Remy Girerd, 8min, 1986

Deux ateliers ont été consacrés à la création d’une bande annonce présentant l’évènement…


On parle de notre bande annonce ici et  !

Atelier « cinéma d’animation » Maison Populaire de Montreuil

Plaques de lanterne magique

Plaques de lanterne magique…

L’atelier cinéma d’animation c’est …

… jouer avec des ombres, créer de nouvelles plaques de lanterne magique, devenir bonimenteur pour partager le plaisir des images projetées …Montreuil 1

Montreuil 2

… manipuler des jouets optiques, inventer des thaumatropes et des feuilletoscopes pour comprendre le mystère des images qui bougent …

Montreuil6

Montreuil 5


« Musique : http://www.musicscreen.be »  Jeux d’enfants sous licence creative commons

… mettre ses pas dans ceux d’illustres habitants de Montreuil ; Emile Reynaud, Georges Méliès et les frères Pathé…

Métamorphose du papillon de Gaston Velle, Pathé Frères, 1905

Métamorphose du papillon de Gaston Velle, Pathé Frères, 1905

… et enrichir sa connaissance des films d’animation du patrimoine !

Popeye- Laveurs de carreaux

Projection de Popeye- Laveurs de carreaux des frères Fleischer, 1937


Atelier « cinéma d’animation » Maison Populaire de Montreuil

personnagew

Les derniers ateliers ont été une véritable course contre la montre pour terminer notre film. La contrainte temps nous a obligé à faire des choix drastiques … Renoncer aux présentations des héros préférés du Time’s Up, ne pas relancer l’invitation à l’arrière petite fille d’Emile Reynaud … Pour nous concentrer sur la réalisation du Petit Bossu.

Finaliser les décors et les personnages.

Coline

duo1duo2

Animer les dernières scènes.

animation 1

Animation 2

Enregistrer la bande son.

voix

Réaliser le montage.

montage1montage2

Nous sommes fiers d’être allés jusqu’au bout du projet. Maintenant, à vous de juger !

Si vous souhaitez écouter le texte que nous avons adapté, c’est ici !

 

Atelier « cinéma d’animation » Maison Populaire de Montreuil

MPM

dessins préparatoires pour l’Histoire du Petit Bossu

Depuis la rentrée de janvier, nous nous sommes lancés dans un projet au long court, l’adaptation d’un conte des « Mille et une nuits », l’Histoire du Petit Bossu. Lecture attentive de l’histoire, recherche documentaire, répartition des scènes en lien avec les personnages, réalisation du storyboard, dessins préparatoires des décors et des personnages …

Youssef et Aaron

Lissa

Storyboard

ColineSimon et Mina

Nous avons aussi regardé les courts métrages de Lotte Reiniger inspirés des Contes des « Mille et une nuits » ; Aladin et la lampe magique, le cheval magique, le calife cigogne.

"Le calife cigogne" de Lotte Reiniger, 1954

« Le calife cigogne » de Lotte Reiniger, 1954

Les enfants ont commencé à présenter leur héros préféré… Si certains sont consensuels, Homer Simpson provoque un débat animé !

GabrielSimon

Nous découvrons le logiciel  » Sam Animation », voici notre premier essai réalisé en un temps record !

SAM


Nous sommes aussi très fiers de vous présenter nos folioscopes terminés, ils ont nécessité beaucoup de patience et de persévérance !

folioscope1

folioscope2


Atelier « cinéma d’animation » Maison Populaire de Montreuil

L'équipe presque au complet, petite pensée pour Mina et Coline

La deuxième période a été consacrée aux joies de la pixilation, technique qui permet d’animer des objets ou des personnes « image par image ».

Le premier exercice ( voir Storyboard  ) consiste à animer 20 trombones ou 20 allumettes sur une musique imposée. Les enfants se répartissent en deux groupes et réfléchissent sur les mouvements qu’ils veulent réaliser. Plusieurs voix pour un projet commun, les discussions sont, elles aussi, très animées !

Quelques essais sous la caméra permettent de tester les idées. Les contraintes matérielles et techniques imposent des modifications.

A tour de rôle les enfants manipulent les allumettes ou les trombones, vérifient le cadrage, prennent et comptent les photos.

La réalisation des génériques est l’occasion d’une séance très dynamique !


Nous avons aussi continué à découvrir des oeuvres anciennes et contemporaines du cinéma d’animation. Et oui, Emile Cohl a animé des allumettes dès 1908 ! L’auteur incontesté de cette deuxième période est Norman MacLaren, nous avons regardé : il était une chaise, le merle, hoppity pop et two bagatelles. Notre Time’s up s’enrichit !

Une dernière réalisation est en cours, chaque enfant crée un Flip-book de 32 pages. Bientôt sur cet écran !

Atelier « cinéma d’animation » Maison Populaire de Montreuil

Les premières cartes de notre "Time's up" sur le cinéma d'animation

Depuis début octobre, dix enfants passionnés se réunissent tous les mardis soirs à la Maison Populaire de Montreuil autour du cinéma d’animation.                                            La découverte progressive du « comment ça marche » renforce le plaisir de voir et de faire des images qui bougent ! La manipulation et la réalisation de jouets optiques aident à mieux comprendre le fondement de l’illusion du mouvement. Thaumatrope, zootrope, folioscope, praxinoscope et toupie fantoche sont des sources d’émerveillement et donnent envie d’inventer à son tour des mini-scénarios animés.

Manipulation de folioscopes, Maison Populaire de Montreuil, 2012

La fabrication de feuilletoscope stimule l’imagination des enfants. Avant l’atelier, je ne croyais pas que l’on pouvait raconter le braquage d’une bijouterie en deux images et bien si, c’est possible !

Feuilletoscope, Maison Populaire de Montreuil, 2012

Quant à la réalisation de thaumatrope, très vite, nous nous sommes heurtés à la difficulté de l’agencement des deux images sur les faces opposées du disque . S’il est facile de dessiner un oiseau dans sa cage ou un poisson dans un aquarium, il est nettement plus délicat d’installer des vêtements sur un portemanteau ou des lacets sur une paire de chaussure ! Après avoir tâtonner, l’utilisation réfléchie du calque a permis la réalisation de toutes les idées : la viande s’insère parfaitement entre les deux tranches du hamburger et Superman retrouve enfin son « S » !

Thaumatrope, Maison Populaire de Montreuil, 2012

Une fiche technique – PDF décrivant les différentes étapes est à votre disposition !

Les enfants ont aussi commencé à fabriquer des folioscopes en utilisant des tampons dans les marges des livres, une école de la patience !

Folioscope avec tampons, Maison Populaire de Montreuil, 2012

Folioscope avec tampons, Maison Populaire de Montreuil, 2012

Parallèlement, les enfants s’initient à l’histoire du cinéma d’animation. La manipulation des jouets optiques nous conduit naturellement aux « pantomimes lumineuses » réalisées par Emile Reynaud, figure historique de la ville de Montreuil.

L’adaptation cinématographique de « Pauvre Pierrot » (1892) sera le premier film découvert ensemble.

"Pauvre Pierrot" d'Emile Reynaud 1892

La cinémathèque française a réalisé un excellent parcours multimédia et interactif sur le théâtre optique d’Emile Reynaud. A explorer !

« Le déshabillage impossible » de Georges Méliès, les « Fantasmagories » d’Emile Cohl et « L’hôtel hanté » de J.Stuart Blakton compléteront cette première approche de l’histoire du cinéma d’animation.

Voir un court-métrage ou un extrait de film ensemble, en parler, permet de créer une culture commune au groupe. Chaque enfant s’est aussi choisi un héros ou une héroïne de film d’animation qu’il a envie de présenter aux autres. Des cartes-mémoires de ces rencontres sont peu à peu constituées afin de créer une adaptation d’un Time’s Up dédié au cinéma d’animation.

Lors de la dernière séance, les enfants ont pu tester la technique de la pixilation afin de réaliser leur premier générique animé.

Une image du générique " les étiquettes s'animent", Maison Populaire de montreuil, 2012