« Ecole et cinéma 92″ Ma vie de Courgette

A-la-neige_6-1200x758

Un plateau de tournage de « Ma vie de courgette »

 » L’animateur est celui qui connaît intimement sa marionnette : il sait comment elle se plie, où sont ses limites, comment elle va avoir l’air gai ou triste. C’est presque du chamanisme et moi qui ne suit que l’intermédiaire entre l’animateur et la poupée, je trouve ça fascinant. J’ai souvent utilisé de longs plans séquences sur les regards et les émotions plutôt qu’un découpe champ-contre-champ classiquement utilisé pour l’animation. Cela donne au film un rythme singulier, plutôt lent. »                                                                                                                                                 Claude Barras, cité dans Kirikou et après …, page 194

 » Le film devait être résolument à hauteur d’enfant et pour moi être à hauteur d’enfant c’est le prendre au sérieux en tant que personnage et en tant que spectateur. Il y avait pour Ma Vie de Courgette un parti pris de ne pas idéaliser l’enfance. C’est un film ancré dans son époque, un film engagé. »                                                                                                                                                               Interview de Céline Sciamma dans Challenge(s), 15-05-2016

Projection-conférence :                                                                                                     Ma vie de Courgette, Claude Barras, 2016                                                                 Cinéma Jean Vigo de Gennevilliers                                                                             Samedi 14 décembre 2019                                                                                       Cinéma Le Rex de Châtenay-Malabry                                                                         Samedi 11 janvier 2020

 Documents à télécharger : Pour aller plus loinLes personnagesLe cerf-volantLa canetteLes dessinsAutobiographie d’une Courgette1L’arrivée au foyerAutobiographie d’une Courgette2Le stand de tirLe vent nous portera

Parce qu’on ne s’en lasse pas, Sophie Hunger.

Le 119, au service des droits de l’enfant.

affiche119Et aussi ici, , et encore  !

Claude Barras parle de son parcours …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>